Dépistage du diabète à Constantine : De nouveaux cas diagnostiqués

04/03/2024 mis à jour: 08:46
1119

A l’approche du mois de Ramadhan et suite aux recommandations du ministère de la Santé, une campagne de sensibilisation et de dépistage du diabète a été organisée du 29 février au 2 mars à la place Ahmed Bey (connue par Dounia Taraif), située au centre-ville de Constantine. 

Le but de cette action est de mettre sous la lumière les dangers d’un véritable duo aux lourdes conséquences, celui de l’obésité et du diabète, en constante hausse et menaçant la santé de millions de personnes dans le monde. 

En Algérie, les statistiques sont alarmantes, où l’obésité touche plus de 10 millions de personnes. «C’est pourquoi et avec un laboratoire privé, nous avons organisé ces journées, selon les recommandations du ministère, dans 22 wilayas, dont Constantine. 

L’objectif est de fournir des conseils aux gens intéressés par le dépistage, vu que le nombre des diabétiques connaît une hausse d’une année à une autre», a déclaré, à El Watan, Amir Aïdoune, chargé de la communication à la direction de la santé et de la population (DSP) de la wilaya de Constantine. 

On saura que trois équipes composées de médecins spécialistes, des éducateurs et des paramédicaux, ont été mobilisées durant cette campagne de trois jours pour la prise en charge des citoyens. Ces derniers étaient assez nombreux durant les jours de dépistage malgré le mauvais temps. 

D’ailleurs, les participants ont appelé à une prise de conscience de la part de la population, particulièrement pour l’obésité devenue un problème de santé publique majeur, avec des conséquences néfastes sur la santé des individus et des sociétés. Des dépliants sur les multiples et complexes causes de l’obésité ont été distribués. 

Ces causes incluent des facteurs génétiques, environnementaux et comportementaux. Parmi les facteurs environnementaux, on peut citer l’accès facile à des aliments riches en calories et en graisses, et la diminution de l’activité physique. 

Les facteurs comportementaux incluent une alimentation malsaine. L’obésité est également un facteur de risque majeur pour de nombreuses maladies chroniques, notamment les maladies cardio-vasculaires, le diabète de type 2, certains cancers, l’apnée du sommeil, les douleurs articulaires et surtout la dépression et l’anxiété. 

Les services de la DSP ont enregistré un nombre important de consultations au niveau des stands, dont 86 examens le 29 février et 80 consultations le 1er mars. «En ce troisième jour ensoleillé (samedi 2 mars NDLR), nous comptons enregistrer un nombre plus élevé. La même campagne de sensibilisation est organisée également dans les EPSP au profit du personnel médical», a souligné M. Aïdoune. 

Une organisatrice rencontrée sur place a affirmé à El Watan que sur 80 personnes, l’équipe médicale a découvert trois cas diabétiques. «Ces malades ne savaient pas qu’ils sont atteints du diabète, dont une femme de 70 ans», a-t-elle ajouté. 

En plus des dangers de ces maladies et cette relation étroite entre le diabète et l’obésité, certains citoyens rencontrés étaient quand même conscients que la prise de poids peut avoir un impact négatif sur la qualité de vie de l’individu. 

D’autres ont estimé qu’elle peut entraîner une baisse de l’estime de soi, et une sensation d’isolement social, sans oublier son impact sur la vie professionnelle de l’individu, en rendant certaines tâches plus difficiles.     

Copyright 2024 . All Rights Reserved.