Crédit automobile : Formule d’acquisition pour une catégorie de travailleurs

04/05/2023 mis à jour: 09:02
5199
Photo : D. R.

Le retour à l’importation de véhicules neufs et d’occasion semble ouvrir de nouvelles perspectives d’acquisition pour le consommateur algérien.

Certains secteurs d’activité commencent dors et déjà à proposer des mesures de facilitation pour les travailleurs professionnels. A l’image du Comité national des œuvres sociales pour les travailleurs de l’éducation (CNOSTE) qui vient d’annoncer le lancement d’un crédit automobile pour les enseignants algériens désirant acheter une voiture en 2023. C’est ce qu’a indiqué le président de ce comité M. Abdelkader Hamadèche.

Le responsable a confirmé le lancement d’une nouvelle formule d’achat de véhicules par crédit dédiée spécialement pour le corps des enseignants algériens. Quid de cette formule ? L’enseignant pourra contracter au niveau de la banque un crédit destiné à l’achat du véhicule désiré et qui sera fixé à hauteur de 1 millions de dinars algérien (100 millions de centimes).

Cette formule prend en charge l’acquisition seulement de véhicules neufs auprès des agents représentants les marques agrées en Algérie sans prendre et ne concerne en aucun cas les véhicules d’importation de moins de trois ans. D’après le président du CNOSTE, la formule sera lancée prochainement et concernera déjà 30 000 travailleurs demandeurs ayant déjà constitués des dossiers.

Le crédit en question devra s’élargir à plusieurs autres catégories du même corps, en attendant que le Ministère de l’éducation donne plus de détails sur le budget de l’année 2023 du secteur. Le coup d’envoi du projet, ajoute M. Hamadèche, coïncidera avec l’entrée et la disponibilité sur le marché national de nouveaux véhicules.

S’agissant de l’acquisition de véhicule pour le large public, certaines banques ont déjà adoptées les formules de crédits automobile. A l’image de la Banque Nationale Algérienne (BNA) qui propose une offre baptisée « La mourabaha automobile ».

Selon des responsables de cette banque, il s’agit d’un prêt qui remplit les exigences de la Charia et catalogué comme « Halal ». En d’autres termes, la banque achète le véhicule qui sera revendu par la suite au client avec un taux d’intérêt qui est déjà mentionné auparavant. Quant au remboursement, il se fera sur une durée maximale de 60 mois. 

Copyright 2023 . All Rights Reserved.