Consommation des PCD dans la wilaya : La commune du chef-lieu dernière avec un taux de 0%

15/07/2023 mis à jour: 03:54
507

La longue période de blocage, qui a duré plusieurs mois au sein de l’APC de Constantine suite au bras de fer entre le maire Charaf Bensari et les élus détracteurs, a eu des effets directs sur la consommation des enveloppes allouées dans le cadre du Plan communal de développement (PCD). 

Les chiffres sont là pour le montrer. Ainsi, au titre de l’année en cours et en sept mois, le taux de consommation des budgets dans la commune de Constantine est de 0 %. Affligeant. 

La commune du chef-lieu occupe ainsi la dernière place en compagnie de la commune de Benbadis avec le même taux, selon le récent communiqué publié sur la page officielle de la wilaya de Constantine. Il est inutile de faire des commentaires sur cette situation qui s’explique par elle-même, après des mois de stagnation ayant pénalisé les projets de développement dans une ville dont la population a aussi longtemps souffert d’un laisser-aller flagrant en matière de gestion des affaires courantes, en dépit des moyens financiers et matériels importants, comparativement à d’autres communes, ainsi qu’une armada de cadres, d’ingénieurs, d’administrateurs et de fonctionnaires répartis sur les différents secteurs urbains.

 Selon l’histogramme communiqué par les services de la wilaya, il en ressort que les communes d’Aïn S’mara et d’Ouled Rahmoun sont classées premières avec un taux de 100 % de consommation des budgets alloués et d’achèvement de toutes les opérations inscrites durant l’année en cours. Elles sont suivies juste après par la commune de Messaoud Boudjeriou avec un taux de 99%. Des chiffres qui illustrent bien les efforts consentis par les APC de ces communes pour la concrétisation des projets de développement au profit de leurs populations. Pour le reste, deux communes ont réussi à dépasser le cap de 50% de consommation de crédits en sept mois. Il s’agit des communes d’Aïn Abid et de Beni Hmidene avec respectivement 69% et 68 %. Par ailleurs, quatre communes n’ont pas encore atteint ce seuil. Il s’agit de Hamma Bouziane (46%), El Khroub (46%), Didouche Mourad (44%), Ibn Ziad (44%). 

Dans la zone rouge, on retrouve Zighoud Youcef avec 26%. Les communes de Constantine et de Benbadis terminent le classement avec 0%. Lors de conseil de wilaya qui a été réservé à l’évaluation des PCD, le wali de Constantine, Abdelkhalek Sayouda, a insisté sur la nécessité de rattraper les retards enregistrés, car les communes seront classées en fonction de leur consommation de ces budgets pour bénéficier de nouveaux programmes. On rappelle aussi que lors d’une réunion précédente, le wali avait recommandé aux P/APC d’établir des dossiers et des fiches techniques pour proposer des projets au profit de leurs communes et des besoins exprimés par les habitants. Pourtant, ces besoins sont aussi importants, mais ce sont les APC qui se sont montrées défaillantes.        

Copyright 2024 . All Rights Reserved.