Conseil des ministres: le pouvoir d'achat au cœur des priorités

14/11/2023 mis à jour: 21:01
1220

Le président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune, a présidé aujourd’hui mardi, une réunion du Conseil des ministres, la première pour le nouveau Premier ministre Nadir Larbaoui. Reproches et feuille de route avec une priorité accrue pour le pouvoir d’achat des Algériens ont été à l’ordre du jour.

En effet, la réunion du Conseil des ministres de ce mardi a été marquée par de grandes critiques du Président de la République envers les membres du gouvernement pour les retards dans la concrétisation des décisions des réunions précédentes du Conseil des ministres. Il a instruit son exécutif d’éviter de faire des promesses exagérées et éloignées des engagements envers le peuple algérien. Une critique directe du travail d'Aïmen Benabderhamane, révoqué de ses fonctions de Premier ministre samedi dernier. Dans la feuille de route de son successeur, Nadir Larbaoui, le président de la République insiste sur la préservation du pouvoir d’achat.

Justement, cette réunion a été marquée par l'examen de deux projets de loi majeurs, le premier se rapportant à la pension alimentaire et le second au règlement budgétaire pour l'exercice 2021. Ces projets reflètent l'engagement du gouvernement à aborder directement des questions qui ont un impact significatif sur la vie quotidienne des Algériens. Il est à rappeler que les syndicats autonomes militent depuis des années pour la protection du pouvoir d’achat.

« Monsieur le Président a instruit de maintenir le soutien aux classes vulnérables et moyennes au centre des préoccupations du Gouvernement à travers la préservation du pouvoir d'achat et en plaçant les programmes de logement, toutes formules confondues, parmi les priorités afin de préserver la dignité des citoyens et de faciliter leur vie. Il a également enjoint de faire preuve de vigilance en ce qui concerne la dilapidation des deniers publics et la consommation de budgets supplémentaires non inscrits aux programmes définis, au moment où des parties de ces programmes sont en attente d'exécution. Il a également insisté sur la nécessité d'intensifier la consultation entre les membres du Gouvernement sur les décisions ayant un impact sur les équilibres macro-financiers de l'État et de consacrer davantage la valeur du travail avec la préservation des métiers et de l'artisanat, créateurs de richesse et d'emplois. Il a aussi mis l’accent sur la nécessité d’augmenter la cadence de réalisation des programmes et d'engagements restants, notamment dans les secteurs de l'Éducation nationale et de l'Économie de la connaissance, des Start-up et des Micro-entreprises», lit-on dans le communiqué du Conseil des ministres.

La réunion a également été l’occasion d’approuver bon nombre de projets. Parmi les plus importants, la réalisation de la voie ferrée Tindouf-Béchar, avec le lancement immédiat des travaux par l'Agence nationale d'études et de suivi de la réalisation des investissements ferroviaires (ANESRIF), la société nationale COSIDER et l'entreprise chinoise CRCC. « M. Le président a insisté sur la réduction des délais de réalisation du projet, et le parachèvement du reste des projets de voie ferrée afin de poursuivre le renforcement de notre économie nationale», lit-on dans le même document. Toujours dans les wilayas du sud, il a été approuvé la réalisation du projet d'approvisionnement des villes de Béchar, Abadla et Kenadsa en eau potable. Saluant la cadence de la transition numérique dans le pays, le projet de réalisation d'un Data Center par l'entreprise chinoise "Huawei" a été aussi validé. Le président a souligné que cette initiative vise à éliminer la bureaucratie, à adopter la transparence dans la gestion publique et à répondre minutieusement aux besoins du pays dans tous les secteurs.

Copyright 2024 . All Rights Reserved.