Congrès national et assises internationales de biologie praticienne et clinique : Le rôle déterminant de la biologie médicale dans le suivi du malade

26/02/2023 mis à jour: 04:24
1519

L'événement se veut une opportunité pour mettre en relief le rôle déterminant de la biologie médicale, dans le diagnostic, le traitement et le suivi du malade qui n'est sans rappeler son rôle incontournable lors de la pandémie due au virus SARS-CoV-2.

L'Association des laboratoires des analyses médicales «ALAM» organise, sous le haut patronage du ministre de la Santé et de la Réforme hospitalière, son 4e Congrès de médecine de laboratoire. Cet événement, qui se tient du 24 au 26 février à l'hôtel Mercure (Alger), s'inscrit dans le cadre de la promotion d'une biologie praticienne de qualité et coïncide avec l'organisation de la 8e journée de la Fédération internationale francophone de biologie clinique et médecine de laboratoire (FIFBCML). Ces assises nationales, dont la portée est aussi internationale, ont pour objectif la formation continue au profit des biologistes médicaux, en particulier, et des médecins en général, ciblent un public de spécialistes : biologistes médicaux libéraux, cliniciens, hospitaliers, résidents internes ainsi que des étudiants en médecine, en pharmacie et techniciens de laboratoire de biologie médicale. Un programme qui a été élaboré en fonction de la demande des médecins et pharmaciens biologistes. L'événement se veut également une opportunité pour mettre en relief le rôle déterminant de la biologie médicale, dans le diagnostic, le traitement et le suivi du malade qui n'est pas sans rappeler son rôle incontournable lors de la pandémie due au Sars CoV-2. Au programme de cette rencontre, qui a vu la participation de haut niveau citant des experts algériens, français, tunisiens, marocains, turcs, jordaniens et italiens, des communications enrichissantes et des symposiums sur des thématiques ciblées ont été mises en avant durant ces trois jours de séances plénières. Elles portent essentiellement sur des pathologies, dont la prise en charge est étroitement liée à la biologie médicale : maladies auto-immunes, hépatologie, oncologie, infertilité masculine, infectiologie et allergologie. Le président de l'ALAM et médecin biologiste, le Dr Abdelhalim Chachou, n'a pas manqué de mentionner, lors de son intervention à l'ouverture de ces assises, que «l'exercice de la biologie médicale», dans le souci «du dit, du fait et du rendu» par la qualité, est sécurisant pour le malade et très motivant pour le biologiste. «Ce dernier est tenu de suivre une formation continue pour garder ses compétences, ainsi qu'observer une mise à jour permanente de «ses outils» de travail, au prorata des avancées de la technologie. Ce qui fait que les biologistes médicaux n'ont jamais été aussi présents, voire indispensables au diagnostic des pathologies et au suivi thérapeutique. La biologie médicale évolue continuellement sur tous les plans : médecine prédictive, innovations technologiques et digitales. Tous ceci nous positionne en partenaires inévitables des équipes médicales dont la majorité des décisions diagnostiques et thérapeutiques se base sur les données de la biologie médicale», soulignera l’intervenant tout en abondant dans le même sens :  «La formation médicale continue est le pilier fondamental dans l'exercice de la biologie médicale. Elle s'est toujours tenue à la disposition des autorités sanitaires pour toute collaboration, compte tenu de son expertise dans la gestion de la biologie médicale pouvant être mise à profit dans le cadre de la réforme de la santé. Elle œuvre à maintenir le caractère médical pratiqué et clinique», explique le président de l'ALAM. Ce 4e congrès de biologie praticienne marque le grand retour aux activités de formation médicale continue, bien qu'elles n'ont jamais été arrêtées totalement mais ont continué sous d'autres formes et conditions. «Nous tenons notre congrès après une absence de quatre ans suite à la crise de la Covid-19 qui a d'ailleurs démontré d'une manière indiscutable le rôle de la biologie médicale à travers l'expertise du praticien biologiste médical. Cette crise a été aussi révélatrice des insuffisances de la biologie médicale telle qu'elle est pratiquée dans notre pays», a tenu à indiquer le Dr Chachou. L'Association des laboratoires d'analyses médicales (ALAM) a été créée en 1999. Ses missions principales sont : la formation continue en présentiel ou à distance ; organisation de congrès et séminaires dans le pays et potentiellement en coordination avec des organismes étrangers, la promotion de la biologie médicale et la collaboration avec les autorités centrales, et dans une optique plus étroite, avec les autorités locales. L'ALAM est membre de la Fédération Arabe de Biologie Clinique. Elle est membre fondateur aussi de la Fédération Internationale Francophone de Biologie Clinique et de Médecine de Laboratoire (FIFBCML). Au plan international, l'ALAM est présente dans différents événements et organisations. Outre les organisations dans lesquelles elle est membre elle collabore avec l'Euromedlab, l'IFCC et les rencontres Euro-arabe.

Copyright 2024 . All Rights Reserved.