Conférence de presse conjointe de Lamamra et d'Ahmed Abu El Gheit : «Le Sommet est une réussite pour notre pays et le monde arabe»

02/11/2022 mis à jour: 19:36
2291
Le Secrétaire général de la Ligue arabe, Ahmed Aboul Gheït en compagnie du ministre des Affaires étrangères et de la Communauté nationale à l’étranger, Ramtane Lamamra

Le ministre des Affaires étrangères Ramtane Lamamra et le secrétaire général de la Ligue arabe Ahmed Abu El Gheit ont tenu une conférence de presse conjointe à la clôture du Sommet d’Alger, lors de laquelle la majorité des questions abordées dans la Déclaration d’Alger ont été passées en revue. Le chef de la diplomatie algérienne a d’emblée qualifié ce Sommet de réussi. «La réussite de cette 31e édition du Sommet est tout d’abord une réussite pour l’Algérie, pour l’Etat et les autorités du pays et dans un sens plus large, un succès pour les Etats arabes, puisque ces pays membres ont pris conscience des dangers qui guettent la région et des défis qui les attendent», a détaillé le chef de la diplomatie algérienne. Le responsable n’a pas manqué de féliciter l’Algérie et les pays hôtes pour le travail accompli dans le cadre de cette mission. «Tous les pays ont participé activement et politiquement pour redynamiser ce Sommet», a-t-il félicité. Le responsable a qualifié le Sommet de celui du «renouveau». «La Ligue arabe a joué un rôle prépondérant en épousant tous les contours proposés et par voie de conséquence, trouver les bons mécanismes», explique M. Lamamra. Un avis entièrement partagé par le secrétaire général de la Ligue arabe Ahmed Abu El Gheit. Ce dernier a qualifié d’ailleurs le Sommet de celui du consensus. A la question des chefs d’Etat qui ont manqué à ce grand rendez-vous, Abu El Gheit a nuancé en précisant que «ce Sommet a connu plus de participation par rapport aux derniers sommets, motivé par une feuille de route commune et basé sur l’unification des rangs non seulement dans le camp des factions palestiniennes, mais tous les Etats qui ont accepté la main tendue de l’Algérie les invitant à participer à ce Sommet». Le SG de la Ligue arabe a abordé les questions étudiées durant ce Sommet, citant la sécurité alimentaire dans certains pays arabes menacés par la famine à cause des guerres, tels que le Yémen et la Syrie, mais aussi la question des énergies et du gaz. Des questions, selon lui, qui n’ont pas été traitées depuis quelques années. L’ingérence étrangère dans les affaires internes des pays arabes a été également l’autre dossier qui a été abordé durant les travaux préparatoires du Sommet. Les conférenciers ont mentionné que ce 31e Sommet arabe repose essentiellement sur la question palestinienne et son avenir. «La priorité est donnée à la cause palestinienne dans le but de la propulser à siéger comme étant un membre permanent aux Nations unies et par conséquent, recouvrer ses pleins droits et ses prérogatives», conclut le ministre des Affaires étrangères Ramtane Lamamra. Aziz Kharoum


 

Copyright 2024 . All Rights Reserved.