Commémoration du 4 novembre 1957 à Iwaquren (Bouira) : Pour que nul n’oublie les crimes de la France coloniale

05/11/2023 mis à jour: 21:04
941

Comme chaque année, les habitants de Raffour, une localité relevant de la commune de M’Chedallah, à l’est de Bouira, commémorent les tragiques événements du 4 Novembre 1957, survenus dans leur village d’origine Taddart Lejdid, sur les hauteurs du Djurdjura. Il y a 66 ans, en guise de représailles, l’armée coloniale française avait réduit le village en cendres et déporté ses habitants.

Au menu des festivités commémoratives de cette année, une panoplie d’activités culturelles. Projection de films historiques, caravanes pour la mémoire, recueillement, jeux culturels, etc. Mercredi dernier, les organisateurs ont initié une symbolique «marche du retour», à laquelle ont pris part plus de 500 personnes, depuis la ville de Raffour jusqu’à Taddart Lejdid, sur une quinzaine de kilomètres.

 A l’occasion aussi, un colloque national académique, sous le thème «La politique coloniale de déracinement durant la Guerre de Libération nationale. Cas de Taddart Lejdid Iwaquren»,a été organisé, jeudi dernier, conjointement par l'université de Bouira, l'association Tadukli et le comité Taddart Lejdid, sous le haut patronage du wali. Plusieurs professeurs et spécialistes de différentes universités du pays ont présenté des communications mettant en lumière les pratiques inhumaines de l’armée coloniale durant la Guerre de Libération.

L’assistance a eu droit à plusieurs témoignages de moudjahidine et habitants de la région ayant survécu à la barbarie coloniale. Il y a également eu la projection du film Sur les traces des camps de regroupement du réalisateur Said Oulmi, qui retrace les crimes commis par les forces coloniales à travers l’installation des camps d’internement et de regroupement.

 Hier encore, près de 5000 personnes se sont recueillies au village martyr Taddart Lejdid, parmi elles les autorités de la wilaya. Après le dépôt d’une gerbe de fleurs à la mémoire des chouhada, les hôtes du village se sont rendus à une exposition tenue à l’occasion. Les festivités de commémoration ont été clôturées par une waâda, ou repas collectif. 

Copyright 2024 . All Rights Reserved.