Clinique d’enfants cancéreux bloquée (Blida) : Le Président interpellé

16/02/2022 mis à jour: 16:18
2684
Un blocage qui ne s’explique pas

Le président de la République est-il au courant du blocage concernant la construction d’une clinique pour enfants cancéreux à Blida ? Une question qui mérite d’être posée à cause d’un blocage bureaucratique qui semble durer dans le temps. En ce 15 février 2022, coïncidant avec la Journée mondiale de l’enfant cancéreux, défendre le projet en question s’avère plus que vital. 

Pour rappel, le terrain devant abriter cet établissement de santé publique avait une vocation agricole, mais ne l’a plus depuis que la zone qui l’entoure est devenue urbanisable depuis plus d’une décennie. Pour son déclassement, cela nécessite la réunion de la commission interministérielle chargée notamment de ce dossier, afin de déclasser officiellement le terrain en question. Mais à ce jour, cette commission n’a pas bougé... alors qu’il s’agit-là d’une urgence. 

Dans ce sens, cette structure, la première en son genre en Algérie, rendra sans doute un énorme service à la santé publique grâce à la prise en charge d’enfants nécessitant des soins relevant de l’oncologie, et dont les parents peinent à trouver une place, à temps, dans les hôpitaux publics faute de lits. Il faut dire que notre pays enregistre annuellement plus de 1000 nouveaux cas d’enfants atteints de cancer. Malheureusement, leur prise en charge est loin d’être faîte selon les normes requises faute de places suffisantes par rapport à la demande.

D’ailleurs, et dans nos hôpitaux, il y a juste de petites ailes rattachées au service de pédiatrie, mais pas un service d’oncologie pédiatrique.

Mais là où le bât blesse, c’est que l’assiette dédiée à la construction de la première clinique d’oncologie pédiatrique en Algérie est déjà disponible et demeure largement suffisante pour abriter le projet (3000 m2). Elle a été octroyée par les autorités locales de Blida, il y a quelques années à l’association El Badr dans le but de réaliser le projet. 

Toutefois, avec le non déclassement du terrain destiné au projet en question, le début des travaux n’est pas pour demain. 

Il s’agit d’un ancien terrain agricole situé dans une zone urbanisable dont le déclassement semble être renvoyé aux calendes grecques. 

Une bureaucratie qui provoquera davantage de douleurs aux enfants criant leur désespoir faute d’une prise en charge digne de ce nom...

En juin dernier (2021), le grand entraîneur des Verts, Djamel Belmadi, était en déplacement au service de pédiatrie du Chu de Blida pour rendre visite aux enfants cancéreux, mais il n’a été surtout pas informé du nombre important d’enfants malades qui attendaient désespérément leur tour d’hospitalisation, encore moins du projet de la clinique d’oncologie pédiatrique. Mais là c’est une autre paire de manches....

Copyright 2024 . All Rights Reserved.