Camp Assouerd des réfugiés sahraouis à Tindouf : Semaine culturelle francophone en soutien au peuple sahraoui

11/05/2023 mis à jour: 13:05
1445
Atelier de théâtre de l’APF au camp des réfugiés sahraouis

L’Association pour la promotion de la francophonie (APF) en partenariat avec l’association sahraouie pour la promotion et les échanges culturels avec la francophonie (ASPECF) ont organisé, du 1er au 6 mai, les Journées de la langue française dans le camp des réfugiés sahraouis d’Aousserd, à Tindouf, dans le Sud-Ouest algérien. Au programme de la manifestation, une panoplie d’activités culturelles, éducatives et sportives. 

Du théâtre, du chant, de la danse, de la lecture, des débats, des spectacles, des projections de films, etc. «Nous sommes d’anciens militants amis de la République arabe sahraouie démocratique, qui se sont constitués en une association. Notre objectif derrière cette manifestation est, d’abord, d’apporter notre soutien au peuple sahraoui, et en même temps, soutenir les professeurs de la langue française au sein des camps des réfugiés», explique Jacqueline Fontaine, présidente de l’APF. 

Deux romanciers, le Guinéen Tierno Monenembo, titulaire de plusieurs distinctions littéraires internationales, l’Algérien Mohamed Zeggane et l’auteur française Michèle Decaster ont pris part à l’événement, ainsi que des musiciens, metteurs en scène, sportifs, poètes, photographes, artisans, professeurs, etc., de différentes contrées d’Europe. 

La manifestation était aussi une occasion de rencontres amicales avec des femmes artisanes sahraouies. En outre, plusieurs ateliers d’abécédaire, de théâtre, d’artisanat et de lecture ont été animés par les membres de l’APF au profit des écoliers et des adultes du camp des réfugiés d’Assouerd. Dans les locaux de l’Union des journalistes et écrivains sahraouis, la délégation de l’APF et ses invités ont célébré la Journée mondiale de la liberté de la presse du 3 mai, avec une remise de distinctions aux journalistes et écrivains sahraouis. 

«Cette première édition des Journées de la langue française était une réussite totale. Nous avions eu toutes les facilités, que ce soit du côté algérien ou des autorités sahraouies, à leur tête Mohamed Sidati, le ministre des Affaires étrangère de la RASD. Nous comptons organiser d’autres manifestations culturelles à travers tous les campements des réfugiés sahraouis», dira la présidente de l’APF. 

 

Copyright 2024 . All Rights Reserved.