Bien gérer la reprise alimentaire post-ramadhan : Les recommandations des spécialistes

15/04/2024 mis à jour: 10:14
1485

Pas d’eau ni d’aliments pendant au moins quatorze heures de suite et cela durant tout un mois. Si le jeûne constitue un réel changement dans le régime alimentaire, il perturbe également profondément le métabolisme. Et afin d’éviter tout trouble digestif et autres désagréments et conserver tout de même les bienfaits du ramadan, il est important de traiter le corps avec précaution.

 D’autant plus que l’alternance entre abstinence et excès alimentaires nocturnes a fortement perturbé l’organisme, en plus d’une alimentation beaucoup plus riche que d’habitude en sucres et en graisses. D’ailleurs, Dr Chafika Melek, gastro-entérologue affirme que de nombreuses pathologies ont été traitées durant le ramadan en raison des excès alimentaires, à l’exemple de la dyspepsie qui se manifeste par des troubles de la digestion, engendrant nausées, vomissements, douleurs, ballonnements ou encore malaise. 

«Nous avons eu à traiter aussi le reflux gastro œsophagien. Les patients se plaignaient de brûlures œsophagiennes et brûlures gastriques liées aux excès de gras, de sucres, d’épices et de sauce tomate», ajoute-t-elle. Toujours selon Dr Chafika Melek, beaucoup de personnes souffraient aussi de ballonnements dû à l’excès de boissons gazeuses ou encore de constipation en raison du manque d’eau, de l’excès de viande et de sucre, en plus du manque d’exercices physiques. 

«Certains ont souffert de crise hémorroïdaire due à la constipation aux épices et piment, et d’autres ont eu une diarrhée motrice et dans certains cas un colon irritable», précise Mme Melek. C’est pourquoi, les médecins conseillent toujours une approche progressive dans la reprise alimentaire, privilégiant de petites portions et une diversité mesurée dans les repas. «Il est aussi important de privilégier les légumes cuits et les fruits.  Privilégier également, dans la mesure du possible, le poisson aux viandes et éviter les repas lourds et copieux», conseille Dr Melek.

 Rappelant au passage l’importance de bien mastiquer et laisser toujours une sensation de faim. «Et afin d’éviter tout risque de colopathie, ballonnements ou reflux, il est conseillé de boire beaucoup d’eau, éviter les excitants, le gras et le sucre», recommande-t-elle. «Je conseille de consommer des soupes, des légumes à la vapeur, des grillades, des jus naturels, du blé et des fruits», conclut-elle. 

Copyright 2024 . All Rights Reserved.