Béchar : La ville face au défi de l’insalubrité des surfaces commerciales

07/10/2023 mis à jour: 17:31
1311

Que ce soit au quartier populaire de Débdaba, au centre-ville ou à Béchar-Djedid, le décor désolant qu’offrent des surfaces commerciales est le même. Les marchés publics des fruits et légumes sont d’une insalubrité décriée et insupportables par les habitants. 

Cela perdure malgré les écrits sur le sujet transmis à qui de droit par des citoyens qui n’ont de cesse d’alerter, de protester contre cet état de choses mais en vain. Ces surfaces commerciales publiques datant des années 1970 sont non seulement vétustes et lugubres mais d’une saleté indescriptible et leur accès devient encore plus repoussant lors des pluies saisonnières. 

Dans ces conditions, les règles d’hygiène et de salubrité ne sont plus alors la préoccupation première d’une clientèle de plus en plus nombreuse appauvrie face à une inflation qui continue à ronger les revenus modestes.

Mais les observateurs les plus avertis pointent du doigt la responsabilité des élus locaux qui se succèdent à la tête des instances élues sans pour autant demander la rénovation de ces structures commerciales publiques et par conséquent songer  à doter la commune du chef- lieu de wilaya des marchés commerciaux dignes d’une agglomération qui compte plus de 200 000 habitants. 

«Il est aberrant que la commune du chef-lieu de wilaya, érigée en tant que capitale de la Saoura, soit dotée d’un stade de football compétitif et d’une piscine semi- olympique alors qu’elle reste dépourvue de marchés des fruits et légumes propres et modernes à l’instar des agglomérations du nord du pays», s’indigne un citoyen qui relève ce paradoxe.            

Copyright 2024 . All Rights Reserved.