Attaque de la sûreté urbaine de Sidi Salem : Cinq assaillants, sur les 19 recherchés, appréhendés à Annaba

25/03/2023 mis à jour: 12:10
7525

Activement recherchés au lendemain de l’attaque de la sûreté urbaine de Sidi Salem, relevant de la commune d’El Bouni (Annaba), cinq parmi une liste de 19 individus ont été arrêtés par les éléments de la BRI de la sûreté de wilaya. Ils ont été écroués jeudi, en attendant d’être jugés. 

Malheureusement, les tristement célèbres gangsters «Chiba» et son frère «Daadouaa» sont toujours en fuite, avons-nous appris de sources sécuritaires. 

Ce coup de filet intervient quelque temps après que le procureur de la République près le tribunal correctionnel d’El Hadjar (Annaba) eut requis 20 ans de prison ferme à l’encontre de 61 arrêtés et accusés dans l’affaire de l’assaut contre le commissariat extra muros de Sidi Salem. 

Le même magistrat a requis également 30 ans de réclusion criminelle par contumace contre les 19 personnes recherchées, dont les cinq arrêtés jeudi. Un mandat d’arrêt a été aussi lancé contre les fuyards. Du côté de la défense, l’on a plaidé l’innocence pour plusieurs parmi les accusés et les circonstances atténuantes à l’encontre d’autres jeunes «victimes», selon leur avocat, de situation sociale difficile. 


Rappelons que, selon le parquet d’El Hadjar, cette affaire remonte au 9 mars lorsque les éléments de la sûreté urbaine de Sidi Salem ont reçu un appel de détresse faisant état de la séquestration d’une femme par son mari, avec menace à l’arme blanche. L’intervention des éléments de ce commissariat a permis la libération de la victime. 

Conduit par le bourreau de cette dernière, un groupe d’individus armés et accompagnés de chiens d’assaut a essayé, une heure plus tard, de forcer l’accès au siège de la sûreté urbaine de Sidi Salem. Les assaillants ont violenté et blessé plusieurs fonctionnaires de la sûreté urbaine de Sidi Salem causant, au passage, d’importants dégâts aux biens publics et privés. 

Un avis de recherche illustré par les portraits des personnes recherchées a été rendu public, invitant les citoyens à les dénoncer immédiatement auprès des institutions sécuritaires. 

Notons que l’arrestation des 60 présumés accusés dans les incidents de Sidi Salem a été rendue possible grâce à une opération d’assaut, assurée par les éléments de la brigade de recherche et d’investigation (BRI). 
Un important lot d’armes blanches, des quantités de drogue et de psychotropes et des véhicules ont été saisis lors des perquisitions de leurs maisons tôt dans la matinée du lendemain des incidents. Notons que le verdict contre les 61 accusés est prévu pour mercredi prochain. 

Copyright 2024 . All Rights Reserved.