A la découverte de l'usine Opel : Un fleuron de l’industrie automobile

15/02/2024 mis à jour: 13:21
11902
( Photo : El Watan)

Rénovée et adaptée à l'air du temps, l'usine amirale Opel représente aujourd'hui le porte étendard de la production de la marque Opel d'où sortent quotidiennement de centaines de véhicules qui prennent la route vers d'autres horizons.

A Russelsheim, près de la proche banlieue de la capitale économique Frankfurt, se dresse le fleuron de l'industrie automobile Opel comme un monument à ciel ouvert. 

Plus qu’un symbole régional, une fierté nationale sans égale qui a survécu durant ses 125 ans d’existence à toutes les épreuves du temps, ponctuées de succès et d’échecs. 

Dans cette contrée, on ne jure que par son nom qui colle, d'ailleurs, à tous les enseignes de rues. Opel est aussi un monument colossal habité par une âme bienveillante. 

Les habitants lui doivent une fière chandelle car il est le cœur battant de la région, pourvoyeur d’emplois et acteur économique de premier ordre. Pour Opel, c'est à Russelsheim que tout a commencé en 1862 où le père fondateur Adam Opel a posé la première pierre de l'usine pour lancer sa production de machines à coudre et de vélos, avant de se reconvertir, en 1899, dans la production automobile. 

Rénovée et adaptée à l'air du temps, c'est toujours cette usine qui représente aujourd'hui le porte étendard de la production de la marque d'où sortent quotidiennement de centaines de véhicules qui prennent la route vers d'autres horizons. Notre visite de ce haut lieu de la fabrication automobile n'était qu'une opportunité pour faire connaissance avec cette aura qui entoure l'industrie automobile allemande à l'échelle mondiale.  
 

Robotisation

Cette manufacture, qui s'étend sur une superficie de 110 000 m2, est une véritable vitrine technologique dont le secret reste bien gardé par le constructeur. La giga factory allie parfaitement le style authentique de ses tout premiers débuts avec l'aspect moderne, renouvelé au grè du progrès du constructeur. 

D'unité en unité, nous avons pu suivre un processus de fabrication ultramoderne, depuis la phase ferrage, emboutissage et peinture, en passant par l'unité du mariage châssis/ moteur+trains roulants jusqu'à l'assemblage final. L'usine produit trois modèles de véhicules, à savoir la Astra hatchback, sa déclinaison break le Sport Tourer ainsi que la française la DS4. A travers les 11 chaînes de production dont dispose cette usine, une programmation robotisée est assurée par l’assistance de techniciens hautement qualifiés qui ne tolère aucune marge d'erreur. 
 

Le système robotisé de l'usine comptabilise 700 automates déployés entre les chaînes de soudure et d'assemblage du châssis et les panneaux de carrosseries, la peinture, le mariage châssis/train roulant/moteur et enfin l'assemblage de quelques équipements, comme le vitrage et l'habitacle intérieur. 

Toutes les opérations sont exécutées dans une précision et un timing impressionnants qui laissent transparaitre une qualité de fabrication hors pair sur le véhicule. 

Chez Opel, la machine tourne 24h/24, nous explique le directeur d'usine Pieter Ruts qui a confié, par la même occasion, que la moindre erreur sur le processus de fabrication se chiffre par milliers d'euros. Le constructeur annonce une capacité de production de 45 véhicules/heure. Soit un total de 600 véhicules par jour réparti entre 350 Astra et 250 DS. Un chiffre qui passera à 650 véhicules au mois d'avril prochain.
 

Deutsche qualität 

Le degré d’automatisation est poussé à l'extrême. Dans les corridors des unités de fabrication, des robots mobiles circulant sur des lignes lazer qui se chargent de transporter des caissons contenant les 150 pièces et composants destinées à l'assemblage du véhicule.  

Hormis la technologie embarquée au sein de la manufacture, le processus de production repose sur un système de contrôle qualité rigoureux. Non seulement le véhicule est contrôlé durant toutes les phases de fabrication mais aussi, il est soumis à un contrôle dans un centre d'audit dont ce dernier prend 3% de la production journalière pour des tests cliniques englobant vérification de l'habitacle, la peinture, l'étanchéité, l'insonorisation, l'éclairage, suspension et moteur, avant qu'elle ne soit testée sur circuit. 

L’usine Opel s’inscrit dans une démarche verte afin de réduire l’empreinte carbone. Un esprit prévalant sur l’ensemble de la structure à travers des espaces verts, des toitures en panneau solaire, mais aussi par la mise en place d’un circuit de récupération de chaleur pour la réutilisation de l’énergie dans le fonctionnement des machines et les processus de production.  

Sans oublier le recyclage de métaux. Une plus-value qui renforce davantage l’ancrage de la marque dans sa philosophie de constructeur respirant la rigueur et la fiabilité allemande à toute épreuve.                

 


Russelsheim (Allemagne) de notre envoyé Aziz Kharoum

[email protected]

Copyright 2024 . All Rights Reserved.