63e anniversaire de la mort du commandant de la wilaya III : Abdelmadjid Tebboune rend hommage au Colonel Amirouche

27/03/2022 mis à jour: 20:26
1884
Le colonel Amirouche

Le président de la République, Abdelmadjid Tebboune, a rendu, hier, un hommage au Colonel Si Amirouche Aït Hamouda, Commandant de la Wilaya III historique, tombé au champ d’honneur, il y a de cela 63 ans.

 Dans un message lu en son nom par le conseiller du président de la République, chargé des organisations nationales, internationales et des organisations non gouvernementales, Hamid Lounaouci, à l’occasion du recueillement à la mémoire du martyr, tenu à Tassaft Ouguemoune (Tizi Ouzou), le Président a indiqué : «Je tiens à partager avec vous ce moment historique de commémoration d’un de nos plus valeureux symboles qui, par leur engagement et leurs sacrifices, ont fait que nous pouvons aujourd’hui, au pied du majestueux Djurdjura, à quelques distances de son PC historique, célébrer la mémoire éternelle de Si Amirouche et de ses compagnons.» 

Le président de la République a souligné, par ailleurs, que la mort du Colonel Amirouche aux côtés du Colonel Si El Haouès à Djebel Thameur, aux environs de Bou Saâda, «prouve, si besoin était, que la Guerre de Libération nationale était une lutte qui a embrasé le territoire national tout entier». 

Le Président poursuit : «Je voudrais, par ce message, m’adresser aux Algériennes et aux Algériens, qui, par bonheur, n’ont pas connu les affres du colonialisme et l’extrême violence qu’a subis notre peuple, pour dire notamment aux jeunes qu’ils doivent à tout prix unir leurs efforts pour consolider, chaque fois que le destin nous y appelle, l’unité de la nation. C’est une responsabilité de tous les jours.» 

Le président Tebboune a ajouté : «Plus que jamais, la jeunesse se doit d’honorer le sacrifice de ces femmes et de ces hommes qui ont consolidé le socle identitaire national sur lequel se construit aujourd’hui l’Algérie en tant qu’Etat et nation autour des valeurs de solidarité à l’intérieur du pays et sur les valeurs de non-ingérence, de respect du droit à l’auto-détermination et du droit des peuples à disposer d’eux-mêmes, à l’extérieur.» 

«Nous n’avons pas de patrie de rechange. Le sacrifice de nos aînés doit demeurer une source d’inspiration pour toute la génération qui bénéficie aujourd’hui du privilège de vivre dans un pays libre. C’est le défi auquel nous devons tous répondre. Notre dignité et notre honneur sont à ce prix», conclut plus loin le message de Abdelmadjid Tebboune.  

Copyright 2024 . All Rights Reserved.