Zoo du Hamma : La ménagerie des aras envahie par les rats

24/04/2023 mis à jour: 12:39
2605

Lors des fêtes de l’Aïd El Fitr, il était loisible de faire une virée avec les enfants dans le parc zoologique du Hamma et voir, au-delà de l’aire récréative du site, le conservatoire de la faune sauvage en captivité.

Il est vrai qu’en plus des animaux en captivité, le jardin renferme une faune sauvage constituée de volatiles, tels que la mésange bleue, le hibou grand-duc, le rouge-gorge, le pic épeiche, en sus de bon nombre d’espèces qui viennent y effectuer leur repos migratoire au jardin du Hamma comme l’étourneau sansonnet, le héron cendré ou la bergeronnette des ruisseaux. 

Nous nous attendions effectivement à croiser une riche et impressionnante collection constituée – comme mentionnée dans la page du site web du Hamma consacrée au zoo – d’animaux exotiques et endémiques tels que les tigres, panthères, lions, fennecs, perroquets, mouflons à manchettes, gazelle dorcas et tutti quanti. 

Mais à notre grand étonnement, la réserve faunique en captivité est loin d’être riche et nombre d’enclos et de cages réservés aux «locataires», sujet de curiosité, sont pleins de vide et donnent cette palpable impression de manque d’entretien et d’hygiène. 

Une maman, flanquée de sa marmaille, défile du regard la suite d’enclos non sans faire cette remarque à notre endroit : «J’ai l’impression que les animaux allongés sur la paillasse des box s’ennuient !», relève-t elle avec un pincement au cœur. 

Que cela soit les lions de Bengale, leurs binômes d’Afrique, les singes, l’émeu d’Australie, le chacal ou le fennec, ces derniers ne paient pas de mine. Quant aux psittacidés, certains évoluent dans une ménagerie où les rats leur disputent la «mangeaille». A croire que ces muridés qui se faufilent à travers les émonctoires font partie de la «panoplie» d’animaux qui peuplent l’enclos des aras exposés au public. 

Ce qui ne suscite pas moins le haut-le-cœur des visiteurs. Selon les agents du parc zoologique, «on a beau lutter contre ces muridés, mais le lieu reste infesté». 

Copyright 2024 . All Rights Reserved.