Younès Grar. Consultant en TIC : «Il ne faut jamais cliquer sur des liens inconnus»

22/04/2024 mis à jour: 23:25
1638

Les escrocs du Net rivalisent d’imagination pour tromper la vigilance des internautes et leur voler leurs données personnelles ou obtenir de l’argent illégalement. Quel regard portez-vous sur ce phénomène ? 
 

On reçoit ces derniers temps, à travers WhatsApp ou des e-mails, ou à travers les réseaux sociaux, des liens, avec la promesse de gagner des billets d’avion, des promotions de Naftal, d’Algérie Poste, etc. Ces liens sont attractifs. Dès que vous cliquez dessus, on vous promet que vous allez gagner un cadeau qui peut être de l’argent et avec des commentaires des gens qui disent que c’est vrai, que j’ai gagné, que j’ai reçu le cadeau... Donc, ça attire les gens pour cliquer dessus. Le design et même le scénario sont biens. 

On demande à l’utilisateur de cliquer sur des boîtes pour savoir ce qu’il a gagné. La première fois que vous cliquez, on vous dit que le cadeau n’est pas là, la deuxième et troisième fois, on vous dit que vous avez gagné le cadeau, qui est parfois de 15 000 DA, ou des bons d’achat de Naftal.

Et par la suite, on vous demande, pour recevoir le cadeau bien sûr, de partager ce lien et cette bonne nouvelle à des amis à travers WhatsApp. Choisissez 5 amis ou plus. On vous pousse à envoyer cette invitation à une vingtaine, voire une trentaine de personnes. Donc, cette idée va se propager. Et à la fin, on vous dit que vous avez gagné. Pour finaliser, il faut télécharger un logiciel sur votre téléphone.
Quel est ce logiciel ? Qu’est-ce qu’il fait ? C’est un secret. Il n’est pas connu. C’est une arnaque.

 

Beaucoup d’entreprises publiques ont été victimes de ces pratiques ? 

En tout cas de plus en plus. C’est ce qui a poussé nombre d’entreprises citées dans ce genre d’arnaque à faire des démentis à travers des communiqués. En réalité, un utilisateur ne doit pas cliquer sur n’importe quel lien qu’il reçoit. Malheureusement, parfois, ce lien, on le reçoit de gens qu’on connaît, des gens de confiance, parce qu’eux-mêmes ont été induits en erreur. 

Mais normalement, si je trouve par exemple qu’il y a une promotion, un cadeau que Naftal ou bien Air Algérie, Algérie Poste ou Qatar Airways offrent aux Algériens, et que je vais sur le site web officiel, je devrais trouver cette information. Malheureusement, on ne va pas la trouver, parce que c’est une arnaque. Et bien sûr, il y a même un risque de donner la possibilité à cet arnaqueur de s’introduire dans le téléphone et de voler des données, et aussi être la cause que d’autres personnes soient arnaquées.

Dans ce cas, quelles sont les recommandations et les précautions à prendre ? 

Premièrement, il faut s’assurer des messages qu’on reçoit des personnes qu’on connaît, des personnes de confiance. Donc, il faut prendre des mesures de protection, vérifier si cette entreprise a réellement fait la promotion. S’il n’y a rien sur le site de Naftal ou d’Algérie Poste, cela veut dire que c’est une arnaque.
Deuxième étape, ne pas cliquer, bloquer le message, et aussi alerter la personne qui l’a envoyé, pour lui dire que ce message est une arnaque. Elle-même doit aviser les gens à qui elle a envoyé le lien pour leur dire de ne pas l’ouvrir, c’est une arnaque, et s’excuser. 

Aussi, les entreprises impliquées dans ce genre d’arnaque doivent faire des démentis – ce qui a été fait par exemple dernièrement par Algérie Poste à tous ces clients – sur leur page officielle pour dire qu’il ne faut pas cliquer, on n’a rien donné, on n’a rien fait, c’est une arnaque. Aussi, les pages qui sont très sollicitées et très visitées, surtout des influenceurs, doivent avertir leurs fans et leurs visiteurs de ne pas cliquer sur ce genre de message. Les influenceurs doivent faire de même pour minimiser les dégâts de ce genre d’arnaque.

Et les médias aussi, à travers les réseaux sociaux, à travers leurs pages Facebook, Instagram, doivent jouer le rôle de sensibilisation des citoyens et de leurs lecteurs sur ce genre d’arnaque. Par la suite, il y a d’autres opérations qui doivent être faites au niveau des écoles, des cours, il y a l’informatique, le multimédia, l’enseignant doit expliquer à ses élèves le danger de cliquer sur ce genre de message et les sensibiliser, les avertir que c’est une arnaque, qu’il ne faut pas y croire, et aussi avertir leurs parents et les membres de leur famille sur ce genre d’opération. 

Il y a aussi une mesure qui doit être prise : les opérateurs qui offrent la connexion internet doivent alerter leurs abonnés (Algérie Télécom, Mobilis, Ooredoo, Djezzy) sur les dangers de cliquer sur des liens inconnus. Aussi, il faudrait peut-être penser à identifier les gens qui propagent ce genre d’opération, si on arrive à savoir qui est derrière cette attaque, pour les poursuivre en justice et les punir, parce qu’il y a risque, bien sûr, de vol d’informations et de piratage de smartphones.

 

Entretien réalisé par  Kamel Benelkadi

Copyright 2024 . All Rights Reserved.