Yemen : Deux Américaines «en captivité» à Sanaa libérées

12/03/2022 mis à jour: 14:10
AFP
379

Deux Américaines qui se trouvaient «en captivité» dans la capitale yéménite Sanaa, aux mains des éléments d’Ansarrulah (Houthis), ont été «libérées» et évacuées hors du pays lors d’une opération conjointe américano-saoudienne, a indiqué, vendredi, un responsable saoudien.

 Les Houthis se sont emparés en 2014 de la capitale yéménite Sanaa puis d’autres pans du territoire, déclenchant une guerre dans le pays, où une coalition militaire dirigée par l’Arabie Saoudite appuie depuis 2015 le gouvernement yéménite face aux insurgés. Après la prise de Sanaa par les Houthis, le gouvernement yéménite s’est réfugié à Aden, grande ville du Sud dont il a fait sa capitale provisoire. 
 

«Lors d’une visite à leur famille à Sanaa, les deux citoyennes américaines ont été maltraitées et se sont vu imposer des restrictions à leurs mouvements (...) leurs passeports ont été confisqués», a déclaré le porte-parole du ministère de la Défense saoudien, Turki Al-Malki, dans un communiqué. Les deux jeunes femmes «qui se trouvaient en captivité ont été libérées, évacuées, transférées depuis Sanaa (...) à la capitale intérimaire Aden, puis plus tard à Riyad», a-t-il ajouté. Le porte-parole a indiqué qu’elles avaient été libérées dans le cadre d’une «opération conjointe entre le royaume et les Etats-Unis», sans en préciser les circonstances ni la date. Depuis le début du conflit en 2014, des dizaines de milliers de personnes, la plupart des civils, ont été tuées et des millions déplacées selon des organisations internationales. 

Copyright 2024 . All Rights Reserved.