Visite du premier ministre russe en Chine : Pékin promet à Moscou son «ferme soutien» sur les «intérêts fondamentaux»

25/05/2023 mis à jour: 13:15
796
Le Premier ministre russe Mikhaïl Michoustine (D) et son homologue chinois Li Qiang (G) lors d'une cérémonie d'accueil à Pékin, le 24 mai 2023 POOL/AFP

Le président chinois, Xi Jinping, a promis hier au Premier ministre russe, Mikhaïl Michoustine, en visite à Pékin son «ferme soutien» en matière d’«intérêts fondamentaux» et a appelé à «renforcer» la coopération économique avec Moscou, selon l’AFP, citant l’agence de presse Chine nouvelle.

La Chine et la Russie renforcent leurs relations diplomatiques et commerciales depuis une dizaine d’années, une tendance qui s’est accélérée depuis l’intervention russe en Ukraine. Se disant neutre dans le conflit, Pékin appelle au respect de la souveraineté des Etats, mais n’a jamais condamné publiquement l’opération militaire menée par le président russe, Vladimir Poutine, depuis février 2022. Mikhaïl Michoustine est le plus haut responsable russe à se rendre en Chine depuis le début de l’intervention de son pays en Ukraine. Arrivé lundi en Chine, il a rencontré hier à Pékin son homologue Li Qiang ainsi que le président chinois.

 «La Chine est disposée à poursuivre le ferme soutien mutuel avec la Russie sur les questions relevant des intérêts fondamentaux de chacun», a indiqué Xi Jinping à son hôte. Cette formulation vague est souvent utilisée par Pékin dans le cadre de rencontres bilatérales avec des dirigeants étrangers et fait souvent référence côté chinois à la question de Taïwan. Xi Jinping a également plaidé pour le «renforcement de la coordination dans les enceintes multilatérales, telles que les Nations unies, l’Organisation de coopération de Shanghai, les Brics et le G20», selon Chine nouvelle. La Chine et la Russie doivent «porter la coopération dans divers domaines à un niveau plus élevé», a soutenu le dirigeant chinois et a appelé à «renforcer le niveau de la coopération économique, commerciale et en matière d’investissement».
 

«Répondre ensemble aux défis»

Plus tôt, Mikhaïl Michoustine a salué, devant son homologue chinois Li Qiang, des relations bilatérales «d’un niveau sans précédent» lors d’une rencontre au monumental Palais du Peuple à Pékin. «Elles se caractérisent par un respect mutuel des intérêts de chacun, le désir de répondre ensemble aux défis, qui sont liés à une turbulence accrue sur la scène internationale et à la pression de sanctions illégitimes de la part de l’Occident collectif», a-t-il ajouté. 

La Chine est le premier partenaire commercial de la Russie, avec des échanges qui ont atteint en 2022 les 190 milliards de dollars (176 milliards d’euros), selon les Douanes chinoises. Li Qiang a affirmé que le montant des échanges a déjà atteint les 70 milliards de dollars (64 milliards d’euros) sur les quatre premiers mois de l’année, une hausse annuelle de plus de 40%. «L’ampleur des investissements entre les deux pays continue d’augmenter. Les grands projets stratégiques progressent également de façon stable», s’est félicité le Premier ministre chinois. 
Mikhaïl Michoustine est accompagné de plusieurs hauts responsables russes, notamment le vice-Premier ministre chargé de l’Energie, Alexandre Novak. 

La Chine est devenue l’an dernier le premier client de la Russie dans le secteur énergétique, permettant à Moscou, sous le coup de sanctions occidentales liées à la guerre en Ukraine, de ne pas voir s’effondrer ses exportations de gaz. Alexandre Novak a déclaré que les livraisons russes d’énergie à la Chine augmenteraient de 40% en 2023, selon les agences de presse russes.

En février, le gouvernement chinois a publié un document qui appelait à un «règlement politique» du conflit russo-ukrainien et à respecter l’intégrité territoriale de tous les pays. Lors d’un sommet en mars à Moscou, Xi Jinping a invité son homologue Vladimir Poutine à venir à Pékin.
 

Copyright 2024 . All Rights Reserved.