Visite de Baddari et Oualid à Tizi Ouzou : «Il y a une grande dynamique entrepreneuriale dans nos universités»

03/06/2023 mis à jour: 17:38
4426
Baddari et Oualid jeudi dernier à l'incubateur de l'Université de Tizi Ouzou - Photo : D. R.

Durant leur visite, jeudi, à Tizi Ouzou, le ministre de l'Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, Kamel Baddari, ainsi que celui de l'Economie de la Connaissance, des Start-up et des Micro-entreprises, Yacine El Mahdi Oualid, ont souligné l'importance de l’innovation des étudiants pour l’économie locale et nationale.

L’objectif de cette dynamique, ont-ils précisé, est d’encourager l’esprit entrepreneurial dans les universités. «Il y a une collaboration entre les deux ministères pour accompagner les étudiants à investir dans ce domaine. Nous avons remarqué des projets qui étaient des idées et devenus aujourd'hui des projets de start-up. Nous voulons développer cette démarche qui vise à former une nouvelle catégorie d’entrepreneurs parmi les diplômés de l’université. Il y a une grande dynamique entrepreneuriale dans nos universités», ont-ils ajouté.

Les deux membres du gouvernement ont visité, en compagnie du wali, Djilali Douli, du recteur, Ahmed Bouda et du président de l’APW, Mohamed Klalèche, l'espace dédié aux start-up, sis au campus II de Hasnaoua de l’Université Mouloud Mammeri de Tizi Ouzou, où ils se sont entretenus avec les étudiants concernés, en présence de Sabrina Amenache-Chikh, directrice de l’incubateur de l’UMMTO.

«Nous avons découvert leurs projets et écouté leurs préoccupations surtout celles liées au financement. Le rôle de ces étudiants sera celui de créer de la richesse avec une valeur ajoutée à l’économie locale et nationale. Nous avons constaté une maîtrise de la technologie et un engouement des pour l'entrepreneuriat et la création d'entreprise. Nous allons les accompagner tout en leur offrant toutes les conditions possibles. Il s’agit de soutenir ses idées innovantes pour aboutir à la fabrication, dans peu de temps, d’un produit à commercialiser.

C’est notre objectif à travers toute cette dynamique qui consiste en la transformation des idées innovantes en modèles économiques et commercial», a déclaré M. Badari qui a estimé que ces initiatives entrepreneuriales inciteront les étudiants porteurs de projets à avoir aussi de la résilience dans la recherche du marché. Parmi les 80 projets innovants que compte l’UMMTO, dont 10 ont déposé pour le brevet d’invention et 8 pour la labellisation de leurs start-up, nous citons, à titre illustratif, celui de Maya Kahri et Sararim Lakhel.

Ces derniers ont développé la conception d’un pansement biosourcés pour le traitement des escarres (lésions de la peau) dont les composants sont issus de la nature à 100%. M. Badri a rappelé, par ailleurs, que la modernisation de son secteur passe nécessairement par le développement des start-up qui sont, a-t-il soutenu, une source de création de postes d'emplois et de richesse.

De son côté, Yacine El Mahdi Oualid a affiché sa disponibilité à accueillir les membres de l'incubateur de l’UMMTO au sein du ministère de l'Economie de la Connaissance, des sSart-up et des Micro-entreprises pour une séance de travail. Il a ainsi rassuré les porteurs de projets de l’existence d’un fonds dédié au soutien et l'accompagnement des start-up, par le financement et la formation.

«Le financement varie entre 500 millions et 15 millions de centimes en fonction de la nature du projet», a-t-il affirmé tout en préconisant aux entrepreneurs de ne pas se limiter dans la conception de leurs projets à l'espace local surtout dans les services digitaux. «Il faut agir localement et réfléchir à l’international», a-t-il souligné tout en suggérant à une étudiante de changer le nom de sa start-up pour lui permettre, lui a-t-il expliqué, une visibilité plus large.

Par ailleurs, les deux ministres ont également visité la salle de visioconférence, celle de télé-enseignement et le centre d’enseignement intensif des langues comme ils ont également procédé au lancement du projet de réalisation du réseau Internet et Intranet au campus de Tamda.

Copyright 2024 . All Rights Reserved.