Victimes d’une saison calamiteuse à Constantine : Des céréaliculteurs en appellent au ministre de l’Agriculture

18/06/2022 mis à jour: 21:31
2423
Photo : D. R.

La saison agricole 2021-2022 restera parmi les plus mauvaises pour les céréaliculteurs des communes de Hamma Bouziane, Messaoud Boudjeriou, Ibn Ziad, Ain S’mara, Ouled Rahmoune et une partie de Beni Hmidène, Zighoud Youcef et El Khroub.

Des régions connues depuis longtemps par leurs productions en céréales et leur rendement des plus élevés. Un rendement et une récolte qui se trouvent compromis en raison d’une saison des plus mauvaises jamais enregistrée en matière de pluviométrie.

«Nous avons énormément investi cette année dans la terre en y mettant tous nos financements, dont le crédit RFIG accordé chaque année par la BADR et que nous remboursions après la campagne moisson battage ; nous avions l’espoir de réaliser une bonne saison, mais la très faible pluviométrie a réduit à néant tous nos espoirs et ce que nous avions projeté pour la récolte en blé dur ; c’est une véritable calamité qu’on n’y peut rien ; une catastrophe naturelle face à laquelle nous sommes impuissants ; nous vivons une véritable crise et nous avons subi des dégâts considérables», soutiennent des céréaliculteurs ayant pris attache avec El Watan, munis d’une requête adressée à la direction des services agricoles de la wilaya de Constantine (DSA) portant les signatures d’une centaine d’agriculteurs.

«Après avoir protesté devant la DSA et le cabinet du wali, les autorités de la wilaya ont ordonné de dépêcher une commission multisectorielle pour se rendre dans les exploitations concernées, faire son constat et établir son rapport ; nous avons reçu cette commission et nous lui avons montré les preuves palpables quant aux conséquences de la faible pluviométrie sur les récoltes qui ont connu de très faibles résultats en rendement et en qualité », poursuivent nos interlocuteurs.

Ces derniers lancent un appel au ministre de l’Agriculture pour solliciter son intervention afin d’établir les estimations des dégâts occasionnés par la sécheresse dans les régions les plus touchées dans la wilaya de Constantine.

«Nous demandons au ministre de nous aider à sortir de cette crise par les voies réglementaires, car nous risquons de nous diriger directement vers la faillite ; nous avons des dettes envers la BADR que nous ne sommes pas en mesure de rembourser, même si on nous propose un rééchelonnement. En plus, nous serons vraiment en difficulté pour faire face aux préparatifs de la prochaine saison, alors que nous sommes incapables de payer toutes les charges de la saison actuelle», concluent-ils. 

Copyright 2022 . All Rights Reserved.
On utilise des cookies pour personnaliser le contenu et les publicités, pour fournir des fonctionnalités de réseautage social et pour analyser nos visites. De plus, nous partageons des informations sur votre utilisation de notre site avec nos partenaires de réseaux sociaux, de publicité et d'analyse de données, on continue de naviguer sur notre site bous accepter les conditions d'utilisation Plus d'informations Fermer