Une médaille algérienne s’envole en athlétisme : Gain de cause pour l’Irak

08/07/2023 mis à jour: 09:33
5066

Ce qui devait arriver, arriva. Lors du concours du saut à la perche qui a eu lieu jeudi 7 juillet au stade Olympique Miloud Hadefi à Oran, la délégation irakienne a contesté et rejeté par écrit le résultat de la compétition relatif à la seconde place remportée par le perchiste franco-algérien Medhi Amar Rouana.

Les Irakiens, sûr d’eux et bien au fait des textes, jugent que la participation de Medhi Amar aux Jeux sportifs arabes n’est pas réglementaire. Du fait que celle-ci serait liée à la nationalité sportive de l’athlète franco-algérien Medhi Amar Rouana, établi et né en France (29 ans).

Du coup, suite à la réclamation des Irakiens, la cérémonie de remise des médailles a été tout simplement reportée.

Au final, le titre arabe est revenu au jeune perchiste Qatari Heneida Abdesalam qui a à peine 18 ans pour ne pas dire junior. Alors que les 2e et 3e places sont revenues aux Irakiens.

Autant dire qu’on aurait pu éviter cette seconde «mésaventure» après celle qui s’est produite lors des derniers championnats d’Afrique de l’Ile Maurice 2022 ou Medhi Amar Rouana a été déchu de sa médaille d’or en raison de problèmes administratif.

Malheureusement, on n’a pas tiré les enseignements. Pire, le perchiste algérien Reda Boudechiche (21 ans) dont le record personnel est de 5,02m, aurait pu être engagé sans que personne aurait crié au scandale.

A rappeler qu’après la disqualification d’Amar Rouana à l’Ile Maurice, le titre de champion d’Afrique est revenu au perchiste algérien Cherabi Hichem, le grand absent aux Jeux sportifs arabes d’Alger à cause d’une grave blessure (rupture des ligaments de la jambe droite), contractée au cours d’un stage de préparation effectué en Allemagne.

Copyright 2024 . All Rights Reserved.