Une magnifique balade musicale dans le patrimoine chaoui : Une magnifique balade musicale dans le patrimoine chaoui

04/06/2022 mis à jour: 12:31
4467
Une magnifique balade musicale dans le patrimoine chaoui (Photo : El watan)

Main dans la main, pieds nus, Nesrine Chimouni et Faysal Achoura, mari et femme dans la vie et duo sur scène, ont fait leur apparition lors d’une mémorable rencontre avec leurs fans pour un spectacle qu’ils ne seront pas prêts d’oublier. 

Jeudi dernier, lors d’un concert donné à l’Institut français de Constantine, le duo et les membres du groupe Iwal (qui veut dire espoir en berbère) originaire de la région de T’kout dans la région des Aurès ont fourni à leur public du soir un concert de haute facture. 
Un public composé en majorité de jeunes, mais aussi de familles venues savourer durant de longs moments cette belle prestation, avant de se laisser emporter par les rythmes dans de longues parties de danse. 

Nesrine et Faysal et tous les membres du groupe ont été aussi emportés dans des moments intenses de communion avec leur public, qui les retiendra longtemps sur scène. Pour ceux qui connaissaient déjà le groupe, ce dernier a bien confirmé sa réputation forgée depuis sa création en 2014, à travers les albums produits et les prestations organisées en Algérie et à l’étranger. 
 

Le groupe qui se produisait à l’occasion de la sortie de son dernier album intitulé «Hamghart» n’a laissé personne indifférent. Durant près de deux heures et sur un rythme qui allait crescendo, le duo a interprété une vingtaine de chansons chaouies sur des airs traditionnels et modernes. 

Une magnifique balade dans ce patrimoine d’une immense richesse qui ne demande que d’être porté vers l’universalité. «Depuis la création du groupe en 2014, nous avons commencé moi et Nesrine à travailler sur ce patrimoine depuis Aissa El Djermouni, Beggar Hadda en passant par les Bebères et autres groupes ayant marqué ce genre, nous avons entamé par un petit groupe avant de l’élargir à d’autres musiciens en fonction du répertoire ; notre souci était de préserver ce patrimoine tout en alliant traditions et modernité pour satisfaire la demande d’un public de plus en plus jeune», a révélé Faysal Achoura à El Watan. 

D’ailleurs toutes les chansons du groupe sont inspirées de contes et d’histoires ancestrales transmises de génération en génération, sans oublier des compositions personnelles inspirées de la culture berbère. «Nous composons les paroles de nos chansons en duo, moi et Nesrine, mais nous avons fait aussi des reprises remodelées d’une façon moderne», a confié Faysal. 
 

Le groupe, qui a fait sensation, a promis de revenir vers la fin du mois de juin pour se produire, probablement sur la scène du théâtre municipal pour un spectacle qui sera sûrement grandiose. 

Copyright 2022 . All Rights Reserved.
On utilise des cookies pour personnaliser le contenu et les publicités, pour fournir des fonctionnalités de réseautage social et pour analyser nos visites. De plus, nous partageons des informations sur votre utilisation de notre site avec nos partenaires de réseaux sociaux, de publicité et d'analyse de données, on continue de naviguer sur notre site bous accepter les conditions d'utilisation Plus d'informations Fermer