Un programme qui se veut ambitieux : Projet de réalisation de 31 piscines à Alger

05/06/2023 mis à jour: 21:41
2674
Nouvelles structures de proximité - Photo : D. R.

14 piscines, parmi les 31 prévues, seront ouvertes avant la fin de l’année en cours.

Dans le but de combler le manque enregistré en matière de structures sportives, notamment les piscines, la wilaya d’Alger a lancé un programme de réalisation de 31 piscines dans différentes communes de la capitale. Selon un responsable de la wilaya, 14 piscines, parmi les 31 prévues, seront ouvertes avant la fin de l’année en cours. Ce programme, selon la même source, est financé par les budgets locaux (budget de la wilaya et des APC et fonds de la wilaya pour la promotion de la jeunesse et des sports).

Rappelons que la wilaya d’Alger compte actuellement 16 piscines. Le projet permettra de diminuer la pression sur les structures existantes en sus de relancer le sport et permettre aux clubs sportifs de former leurs athlètes et de les préparer aux compétitions locales et internationales.

Le programme intervient également dans le cadre de la relance des projets ayant connu une stagnation en raison des transactions administratives et de l’absence d’assiettes foncières, et ce, dans le cadre de la mise en œuvre des instructions du wali d’Alger, Mohamed Abdennour Rabhi, qui a ordonné, suite à ses visites sur le terrain dans les wilayas déléguées concernées, le parachèvement des 14 piscines en cours de réalisation et le lancement des travaux de réalisation de 17 autres.

Dans le cadre du calendrier de la mise en service de ces 14 piscines répondant aux normes internationales, de nouvelles piscines seront ouvertes à Ouled Chebel, Eucalyptus, Souidania en mai, à Aïn Taya, Gué de Constantine et Sidi Moussa en juillet, à Bir Mourad Raïs, Dar El Beïda, les Eucalyptus (2), Heraoua et Beni Messous en septembre, et à Rouiba et Baraki (Ben Talha) en décembre.

Par ailleurs, les travaux de réalisation de ce projet dans les communes de Belouizdad, Oued Koreich, Mohammadia, Rouiba et El Biar seront lancés au cours de ce mois d’avril, en juin prochain dans les communes de Bourouba, Baba Hacene, Sidi Abdellah, Bordj El Bahri, Draria, Chéraga et Ouled Fayet et en septembre prochain dans les communes de Bachdjerrah, Bab El Oued, El Harrach et El Achour.

Pour une gestion «optimale» de ces structures, la wilaya d’Alger a décidé de créer un établissement public à caractère industriel et commercial (EPIC) chargé de la gestion quotidienne de ces piscines en assurant des prestations de qualité adaptées aux aspirations des citoyens.

Outre leurs avantages sportifs, elles sont aussi des espaces de loisirs, de thérapie et de traitement de nombreuses maladies, dont l’asthme, les maladies cardiovasculaires et le rhumatisme. Les nouveaux projets, qui comprennent également des salles pour la pratique de plusieurs activités sportives pour femmes et hommes, épargneront au citoyen les déplacements tout en permettant aux jeunes et aux adolescents de se divertir et d’être à l’abri des fléaux sociaux.

Dans le souci d’atteindre l’objectif «une piscine dans chaque commune», les autorités locales de la capitale comptent réaliser 49 piscines à l’horizon 2025. D’autres projets seront lancés dès que les assiettes foncières seront disponibles. Il y a 16 communes qui n’en ont pas bénéficié à cause de ce problème, que les autorités œuvrent à régler à travers l’exploitation des anciennes structures disponibles et leur transformation.

 

 

 

 

 

 

 

 


 

Copyright 2024 . All Rights Reserved.