Un musée japonais sauvé grâce au financement participatif

13/08/2023 mis à jour: 19:34
545
La campagne de dons pour venir en aide au deuxième plus vieux musée du Japon est ouverte jusqu’au 5 novembre

Alors que les factures d'énergie connaissent une augmentation vertigineuse et que les finances publiques se resserrent, le musée national de la nature et de la science à Tokyo a réussi à rassembler plus de 3,1 millions d'euros grâce à un financement participatif.

Face à l'envolée des coûts énergétiques et à une administration gouvernementale contrainte de restreindre les dépenses, le deuxième plus ancien musée du Japon a réussi à mobiliser des fonds d'une manière inattendue pour préserver ses précieuses collections de plantes et d'animaux. Le musée national de la nature et de la science de Tokyo, qui compte 146 années d'existence, a réussi à collecter 480 millions de yens (3,4 millions de dollars), provenant de plus de 30 000 personnes, bien au-delà de l'objectif initial de 100 millions de yens. La plateforme de financement participatif READYFOR, en charge de la campagne, a annoncé ces résultats impressionnants.

Le directeur de l'institution, Kenichi Shinoda, a exprimé dans une vidéo de présentation de cette initiative de générosité sa volonté de sauvegarder les collections du musée, qu'il qualifie de "legs du passé pour l'avenir". Avec près de 5 millions de pièces à préserver, allant des ossements de dinosaures aux ours empaillés, il explique que les coûts énergétiques nécessaires pour maintenir une température et une humidité constantes risquent de doubler au cours de l'année fiscale en cours, atteignant environ 2,6 millions de dollars.

Face à ces besoins pressants, le gouvernement japonais, en proie à des difficultés budgétaires, a rejeté la demande d'augmentation de financement et a même réduit les crédits accordés au musée, comme le rapportent les médias.

Ce musée situé au cœur de Tokyo avait déjà eu recours à des campagnes de financement participatif, mais de moindre envergure, pour financer trois projets plus modestes, d'après les explications de M. Shinoda. En guise de remerciement, les donateurs se verront offrir des répliques de plantes en résine acrylique, des visites gratuites du musée en compagnie de son directeur, ainsi qu'une session d'étude permettant aux participants de manipuler d'anciens ossements humains.

"Les chercheurs et le personnel sont profondément touchés par ce généreux soutien", a écrit le musée sur le site de la campagne de dons.

Copyright 2024 . All Rights Reserved.