Un diplomate suédois de l'Union européenne, détenu à Téhéran, accusé de coopérer avec Israël contre l'Iran

10/12/2023 mis à jour: 19:12
3577

Le diplomate suédois de l'Union européenne, Johan Floderus, détenu en Iran, a été accusé en début de son procès de coopérer avec Israël contre la République islamique, ont rapporté des médias officiels dimanche.

Âgé de 33 ans, Floderus a été arrêté le 17 avril 2022 à l'aéroport de Téhéran et est jugé depuis samedi pour «corruption sur terre» et pour avoir participé à «des actes contre la sécurité de l'Iran, par une vaste coopération en matière de renseignement avec le régime sioniste», selon l'agence Mizan Online de l'Autorité judiciaire iranienne. Bien que le début de son procès ait été annoncé par le ministre suédois des Affaires étrangères Tobias Billstrom, les autorités iraniennes ne l'ont pas confirmé.

Lors de la première audience devant le tribunal révolutionnaire de Téhéran, le représentant du procureur a déclaré que Floderus était actif contre la République islamique d'Iran en collectant des renseignements pour le régime sioniste, notamment des projets visant à renverser le gouvernement iranien soutenus par des institutions américaines, israéliennes et européennes. Il aurait également effectué des voyages en Palestine occupée, communiqué avec des agents israéliens et collecté des renseignements sans rapport avec sa profession.

Le procès a été ajourné jusqu'à une date ultérieure non précisée. La Suède a dénoncé la détention de Floderus comme étant «arbitraire», et l'Union européenne a demandé sa libération. Le diplomate est détenu à la prison d'Evin à Téhéran, où sont incarcérés de nombreux opposants au régime iranien. La détention de Floderus intervient alors qu'un Iranien, Hamid Noury, a été condamné en Suède à la prison à perpétuité pour son rôle dans des exécutions de masse d'opposants par le régime iranien en 1988.

Copyright 2024 . All Rights Reserved.