Transport aérien : Le programme d’Air Algérie remis en cause ?

15/03/2022 mis à jour: 16:50
809

Le flou le plus total entoure la décision d’augmenter les vols d’Air Algérie. Le communiqué du ministère des Transports de renforcer les dessertes aériennes a été suivi par le limogeage du premier responsable du secteur pour «faute grave».

A la veille de la date prévue pour le lancement de ce programme, aucune annonce n’a été faite par Air Algérie pour donner des détails sur ce dossier. Le fait est que, sur le terrain, il n’y a pas de vente de billets ni même un nouveau programme de vols.

A Air Algérie, l’on affirme que c’est là une décision qui relève des pouvoirs publics et non pas de la compagnie. Il faut savoir que le ministère des Transports avait rendu public mercredi 9 mars un programme renforçant des dessertes aériennes opérées par le pavillon national et faisant état de 108 vols supplémentaires au prochain programme quotidien de l’entreprise Air Algérie.

Le lendemain, le président de la République, Abdelmadjid Tebboune, a mis fin aux fonctions du ministre des Transports, Aïssa Bekkai, pour «une faute jugée comme étant sérieuse, qu’il a commise lors de l’exécution de ses missions». Depuis, le communiqué concernant le nouveau programme de vols a été retiré de la page du ministère des Transports sur les réseaux sociaux.

Pour rappel, beaucoup se sont interrogés sur les raisons pour lesquelles le ministre des Transports a été limogé, liant cela directement à l’annonce, la veille, du programme de 108 vols supplémentaires de la compagnie aérienne nationale.

Est-ce pour autant là véritablement une «faute grave» nécessitant la prise de cette décision ?

Faut-il souligner que la diaspora algérienne et les Algériens désirant voyager à l’étranger se plaignent du fait que, depuis la reprise des vols internationaux suite à la suspension liée à la crise sanitaire mondiale, le programme des vols vers l’étranger est resté insuffisant.

Eprouvant les plus grandes difficultés à dénicher des billets d’avion, les voyageurs se voient également contraints à payer le prix fort pour voir les leurs ou pour rentrer chez eux. 

Copyright 2023 . All Rights Reserved.
On utilise des cookies pour personnaliser le contenu et les publicités, pour fournir des fonctionnalités de réseautage social et pour analyser nos visites. De plus, nous partageons des informations sur votre utilisation de notre site avec nos partenaires de réseaux sociaux, de publicité et d'analyse de données, on continue de naviguer sur notre site bous accepter les conditions d'utilisation Plus d'informations Fermer