Trafic de cuivre : Récupération de 11 quintaux de câbles

03/02/2024 mis à jour: 01:58
1435

Le trafic de cuivre devient un véritable fléau qui se propage dans les différentes wilayas du pays et ne cesse de prendre de l’ampleur. 

Ce métal «précieux» est très recherché pour sa valeur élevée et sa facilité de revente, ce qui en fait une cible de choix pour les voleurs et les trafiquants. Le tout récent exemple pour illustrer la gravité de la situation a été signalé à la daïra Guidjel, située au sud de la wilaya de Sétif. 

L’enquête a été diligentée suite à des informations parvenues aux services de la police, au sujet de l’activité douteuse de deux frères âgés d’une trentaine d’années en possession d’une importante quantité de fils de cuivre. 

Destinée à la contrebande vers l’étranger, la marchandise a été dissimulée dans un atelier clandestin utilisé dans le recyclage de la ferraille situé au domicile des suspects. Une autorisation de perquisition de la maison a été délivrée par le tribunal de Aïn Oulmène. 

L’opération a abouti à la saisie de 11, 60 quintaux de câbles en cuivre et 48 compteurs d’eau en cuivre volés dans des domiciles de la cité Tenar, quatre cylindres de fibre optique, une machine automatique utilisée pour isoler les fils électriques de leur enveloppe en plastique, et deux épées traditionnelles. 

Les services de la sûreté ont réussi à mettre terme à l’activité des deux frères, qui ont fait des ravages dans la région pendant une longue période.  

Après l’achèvement des procédures d’investigation, la brigade judiciaire de la sûreté de la daïra de Guidjel a établi un dossier pénal à l’encontre des deux prévenus. 

Ces derniers ont été inculpés pour association de malfaiteurs en vue de commettre un vol à plusieurs reprises et de destruction de biens publics et recel d’objets volés. Ils ont été présentés en fin de la semaine dernière devant le parquet de Aïn Oulmène.                     

Copyright 2024 . All Rights Reserved.