Tolga (Biskra) : Un homme meurt de la rage

23/08/2022 mis à jour: 16:01
637

Hospitalisé à l’Établissement public de santé de proximité de Tolga depuis 45 jours pour des troubles et des dysfonctionnements métaboliques rappelant ceux des personnes atteintes de la rage, un homme âgé de 36 ans a rendu son dernier souffle, samedi dernier, malgré les efforts des médecins et des paramédicaux qui le suivaient attentivement pour parer à l’évolution de cette maladie virale et mortelle transmissible aux humains par des mammifères sauvages ou domestiques, a-t-on appris de sources fiables. 
 

En son domicile familial situé à Foughala, le malade avait été griffé par un chat qui avait été lui-même mordu par un chien quelques jours avant, est-il indiqué. Présentant des signes cliniques et des symptômes caractéristiques de la rage très vite diagnostiquée laquelle maladie encéphalitique s’attaquant au cerveau et à la moelle épinière se manifeste par des pics de fièvre, des frissons, des malaises, de l’anorexie, des céphalées et de l’anxiété accompagnés d’hydrophobie et d’intolérance à la lumière et à la présence d’autres personnes dans son environnement immédiat, l’homme décédé avait été placé en quarantaine dans une chambre assombrie avec interdiction des visites de ces proches tandis que les thérapeutes lui prodiguaient un traitement standard contre la rage. 

Ce cas de rage transmis par un animal à un humain qui en est mort signifie-t-il la résurgence de ce virus que l’on croyait être éradiqué de la région, s’inquiètent des médecins et d’habitants des Ziban-ouest appelant à des campagnes de sensibilisation de la population et à des opérations d’abattage des chiens errants par lesquels se font 80% des contaminations, est-il noté.  

Copyright 2022 . All Rights Reserved.
On utilise des cookies pour personnaliser le contenu et les publicités, pour fournir des fonctionnalités de réseautage social et pour analyser nos visites. De plus, nous partageons des informations sur votre utilisation de notre site avec nos partenaires de réseaux sociaux, de publicité et d'analyse de données, on continue de naviguer sur notre site bous accepter les conditions d'utilisation Plus d'informations Fermer