Tlemcen : Décès du réalisateur Abdellatif M’rah

12/01/2022 mis à jour: 18:05
417
Le regretté Abdellatif M’rah / Photo : D. R.

Terrible nouvelle, le cinéaste et producteur de télévision, Abdellatif M’rah, est décédé lundi à Tlemcen après une courte maladie, à l’âge de 77 ans. 

Le réalisateur et producteur, à qui on doit, entre autre, Hasni, l’espoir inachevé, Voyage au cœur des zaouias d’Algérie, Mémoires, Blaoui Houari, Musique andalouse…sans frontières, Hommage à Cheikh Sari Redouane, Cheikha Tetma, la diva de la chanson andalouse, Kaki Ould Abderrahmane, le magicien des planches, La vie et l’œuvre du chanteur Ahmed Saber, s’est éteint, alors qu’il était sur un autre projet culturel. 

Pionnier de la télévision algérienne, station régionale d’Oran, Abdou était passionné et passionnant. Humain, très cultivé, le verbe facile, il avait toujours une idée créative dans la tête. 

Il n’aimait pas parler de lui, le plus important pour lui, c’était d’avoir la «possibilité d’intervenir sur des images et parler avec l’autre, celui qui te regarde…», nous rappelait-il, à chaque fois qu’on se voyait au bureau d’El Watan, ou sous un platane au boulevard Pasteur. 

Il parlait avec passion d’Oujda, sa ville de naissance, Tlemcen, son origine, Oran, sa cité d’adoption et l’Algérie, son pays.

A 23 ans, il fait la connaissance et l’apprentissage de l’audiovisuel, avant de décider de suivre des études universitaires en France où il obtient une licence en sociologie «J’avais rencontré des difficultés dans un monde hostile au changement, je m’apercevais que je faisais du surplace, d’où cette décision de partir ailleurs», avait-il un jour déclaré. 

Mais, il reviendra à ses premiers amours en réintégrant la station régionale d’Oran de la télévision algérienne en 1985 où il montrera tout son talent avec des portraits, des documentaires et des émissions thématiques. Artiste prolifique, dynamique et d’une grande bonté, M. M’rah aimait l’art et tout ce qui est beau. 

Une grande perte pour Tlemcen, la culture algérienne, l’Algérie… Mon cher Abdou, je m’excuse pour t’avoir faussé compagnie, lors de la projection en avant-première de ton dernier documentaire sur Hasni. 

Que la paix soit sur toi, mon ami, mon frère !

Tags: #Algérie #El Watan #Tlemcen #Abdellatif M’rah
Copyright 2022 . All Rights Reserved.
On utilise des cookies pour personnaliser le contenu et les publicités, pour fournir des fonctionnalités de réseautage social et pour analyser nos visites. De plus, nous partageons des informations sur votre utilisation de notre site avec nos partenaires de réseaux sociaux, de publicité et d'analyse de données, on continue de naviguer sur notre site bous acceter les condition d'utilisation Plus d'informations Fermer