Tizi Ouzou : Le barrage Souk N’tleta livré au premier trimestre 2025

11/02/2024 mis à jour: 13:09
3447
Une délégation de l’APW de Tizi Ouzou s’est déplacée cette semaine au chantier du barrage de Souk N’tlata - Photo : D. R.

Le délai initial pour l’achèvement des travaux de réalisation de ce barrage, lancés en 2014, était de 40 mois.

Le barrage hydraulique de Souk N’tleta, implanté sur l’oued Bougdoura, dans la commune de Tadmaït, à 17 kilomètres à l’ouest de la ville de Tizi Ouzou, ne sera pas livré avant l’année 2025. Le maître d’œuvre en charge de la réalisation du projet lancé en 2014, en l’occurrence l’entreprise turque Nurol, vient, une nouvelle fois,  de décaler les délais de livraison.

Les représentants de ladite entreprise, après avoir annoncé la livraison du barrage en 2024, ont déclaré devant le président de l’APW et son exécutif, en visite sur les lieux,  que la livraison se fera  «au premier trimestre de l’année prochaine». Le P/APW, Mohamed Klaleche, a déploré le manque d’engagement effectif de l’entreprise sur le chantier. Il a en effet relevé le manque de moyens humains et matériels déployés sur le chantier de ce barrage tant attendu.

«L’entreprise a repris le chantier, mais c’est une reprise très timide. Nous avons aussi remarqué sur le chantier que ce dernier n’a pas été renforcé en termes d’effectifs», a ajouté le P/APW. Il a ainsi insisté auprès du maître d’œuvre sur «la nécessité d’engager l’effectif humain nécessaire en plus de mettre les moyens matériels indispensables pour l’achèvement du projet dans les meilleurs délais».

Les élus ont noté à l’occasion que les travaux sont actuellement à 82% du taux d’avancement. Mohamed Klaleche est, par ailleurs, revenu sur les entraves ayant pénalisé, durant de longues périodes, le projet du barrage de Tizi N’tleta.

Il a affirmé que désormais «pratiquement toutes les contraintes enregistrées sur le site du barrage sont levées, notamment en ce qui concerne le financement», soulignant néanmoins que la déviation de la voie traversant ledit site ainsi que le relogement des familles délocalisées demeurent d’actualité.

«L’Agence nationale des barrages et des transferts (ANBT) vient de réclamer une réévaluation de 8 milliards de dinars pour l’achèvement de la déviation en plus de la réalisation d’un viaduc», note Mohamed Klaleche, précisant que «pour ce qui est des familles», 118 habitations sur les 271 prévues à Tadmaït sont pratiquement achevées, 113 sont confiées pour réalisation. Il reste uniquement les 40 dernières dont l’avis d’appel d’offres est infructueux.

Le P/APW a affirmé que l’ANBT promet de livrer toutes ces habitations dans 12 mois. Il y a lieu de rappeler que le délai initial pour l’achèvement des travaux de réalisation de ce barrage, lancés en 2014, était de 40 mois.

Le chantier a toutefois été suspendu à plusieurs reprises à cause des oppositions des propriétaires terriens. Ces derniers réclamaient le relogement de toutes les familles concernées par l’expropriation, puis par la suite l’accélération des travaux de réalisation des habitations prévues à cet effet.

Notons enfin que le barrage de Souk N’tleta est prévu pour contenir un volume global de 100 millions de mètres cubes. Un apport très important pour la wilaya de Tizi Ouzou, qui est de plus en plus impactée par les pénuries d’eau. 

 

Copyright 2024 . All Rights Reserved.