Taiwan Vs Oued Kniss (Commentaire)

10/07/2023 mis à jour: 03:03
1148
Photo : D. R.

Cette fois c’est bon. Le football algérien a consommé son dernier crédit en matière d’intégrité et de respect de la morale qui sied au sport le plus populaire du monde. Des individus sans foi ni loi ont foulé aux pieds toutes les règles de la morale et du fair-play en s’adonnant à la chose la plus hideuse dans le sport.

La corruption et l’arrangement de résultats de matchs. Le plus grave c’est que cela s’est produit sous les yeux de tous. Le drame s’est déroulé à ciel ouvert. Les tricheurs s’en sont donné à cœur joie. 

Aucune force ni autorité sportive n’est capable de faire cesser cette tragédie qui place le football algérien au hit-parade du classement des compétitions ou la corruption et les arrangements de résultats de matchs le plus en vogue dans le monde. La fédération et les ligues ont baissé pavillon depuis longtemps.

Elles donnent l’impression d’être totalement résignées devant ce fléau qui est en train d’emporter le football. On pensait avoir tout vu avec la génération Taiwan qui a sévi dans les années 1990. On s’est trompé. La génération Oued Kniss est plus redoutable. Ses mécanismes sont mieux huilés et surtout presque tout l’environnement du football semble mouillé par cette vague violente de la corruption et de l’arrangement de matchs.

Où sont les organes, commissions et départements de la fédération institués pour lutter contre la corruption ? Cette saison, le football algérien a amorcé un virage dangereux et permis un passage en force des partisans de la corruption.

Les membres de la génération Oued Kniss ont étalé toutes leurs capacités de nuisance sans aucune crainte. Comme s’ils avaient sécurisé le circuit de bout en bout.

Sans des complicités à tous les niveaux du football, une chose pareille n’aurait aucune chance d’exister, ni de prospérer. Leur macabre stratégie a été couverte par le silence et la lâcheté de ceux qui savent ce qui se passe, mais qui ne disent rien. Sauver le soldat Rayan est devenu un sport national dans le football algérien.

Un jour, le vernis disparaîtra et les vérités éclateront. Tout ce qui brille n’est pas or. En attendant, Oued Kniss mène largement devant Taiwan. 

Copyright 2024 . All Rights Reserved.