Soins de radiothérapie dans les centres anti cancer privés et publics : Risque d’arrêt définitif des machines à défaut de maintenance

24/07/2022 mis à jour: 14:13
3866

Alors que de nombreuses machines de radiothérapie de marque Varian sont actuellement à l’arrêt dans les différents centres de lutte contre le cancer à travers le pays, la société Varian Medical Systems Algeria, chargée de leur maintenance et de la fourniture de pièces de rechange, ne pourra plus désormais assurer son activité.

«Le compte bancaire de la société a fait l’objet d’une saisie de la part de la direction générale du domaine national auprès du ministère de Finances. Ceci fait suite à la décision rendue dans l’affaire concernant toutes les entités rattachées au groupe ERTHB le 17 février 2022», informe le directeur général de Varian Medical System Algeria Spa dans une correspondance adressée au début du mois en cours aux différents directeurs des établissements de santé, publics et privés, en l’occurrence les centres anticancer, dont El Watan détient d’une copie.

Il explique qu’«une telle saisie a pour conséquence de priver Varian Medical Systems Algeria de ses ressources financières. De ce fait, la société ne peut plus exercer son activité de maintenance et de fourniture de pièces de rechange pour les équipements Varian de traitement du cancer installés en Algérie».

Dès lors que ces équipements ne sont plus couverts par les prestations de Varian Medical Systems Algeria, la société «ne saura en aucun cas être tenue responsable des conséquences engendrées par une manipulation ou réglage hors standards Varian», a-t-on averti.

Une situation qui inquiète sérieusement les spécialistes en radiothérapie, qui redoutent des pannes générales des machines qui sont encore fonctionnelles, d’autant que certaines sont déjà à l’arrêt. «Il est urgent de trouver des solutions à cette problématique, cela peut arriver à n’importe quel moment dans les autres centres», alerte un radiothérapeute d’un centre privé qui accueille chaque jour une centaine de patients atteints de cancer toutes localisations confondues.

Il rappelle que «si le traitement est interrompu, le malade risque des complications, voire la mort». Et de préciser : «La maintenance des machines de radiothérapie est d’ordre vital. Elles ne peuvent pas être assimilées à des engins et des bétonnières.»

La demande de traitement est en nette croissance dans toutes les wilayas du pays et les RDV sont de plus en plus éloignés, ce qui complique davantage la prise en charge des patients atteints de cancer, dont certains ont dû interrompre leurs cures de radiothérapie. Cela fait plus d’une année que les associations de malades ne cessent d’alerter les pouvoirs publics sur les pannes récurrentes de ces machines qui mettent en danger la vie des malades. 

Copyright 2022 . All Rights Reserved.
On utilise des cookies pour personnaliser le contenu et les publicités, pour fournir des fonctionnalités de réseautage social et pour analyser nos visites. De plus, nous partageons des informations sur votre utilisation de notre site avec nos partenaires de réseaux sociaux, de publicité et d'analyse de données, on continue de naviguer sur notre site bous accepter les conditions d'utilisation Plus d'informations Fermer