SNTE : Les attentes des travailleurs de l’éducation

27/06/2022 mis à jour: 21:40
3100

Le Syndicat national des travailleurs de l’éducation (Snte) dresse, dans un communiqué publié récemment, le bilan de l’année scolaire, mettant en avant les revendications et les attentes du personnel éducatif.

Les travailleurs de l’éducation affiliés au Snte accueillent positivement la déclaration du ministre de l’Intérieur et des Collectivités locales de confier la gestion des écoles primaires au ministère de l’Education, écartant de ce fait les communes du pilotage de cette tâche. C’est là, selon eux, l’une des revendications du Snte qui vient d’être concrétisée.

Ils applaudissent également l’idée de l’introduction de l’enseignement de la langue anglaise au primaire, mais regrettent que le ministère n’ait pas encore indiqué la date de l’application de cette nouvelle mesure, qui laisse ainsi la porte ouverte à toutes les possibilités et aux supputations.

Cela rappelle, selon eux, des décisions prises récemment qui ont connu des reculades sans justification aucune. Ils soutiennent aussi la décision d’alléger le cartable des écoliers. Pour ce faire, il est essentiel de réviser les programmes pédagogiques qui constituent, d’après eux, la raison principale du poids du cartable, proposant l’adoption des tablettes numériques.

Par ailleurs, ils jugent urgent de corriger les erreurs contenues dans les manuels scolaires. Le Snte réclame, également, le respect de la loi relative à la Fonction publique et la loi régissant les travailleurs de l’éducation en assignant la matière des sciences islamiques, notamment dans l’enseignement moyen, aux seuls diplômés dans cette spécialité.

Ils demandent à ce que le ministère accélère la promulgation du projet du statut particulier et de ne pas perdre de temps dans des discussions qu’ils jugent «infertiles» au sein de la commission mixte mise en place à cet effet.

En prévision de la prochaine rentrée scolaire, le Snte réclame une étude objective et approfondie de la carte éducative au niveau des wilayas, surtout avec la probabilité de la suppression du système de groupes, en évitant la surcharge des classes. Ceci passe, selon le communiqué en question, par l’ouverture des postes budgétaires avec des concours destinés aux titulaires de diplômes supérieurs et en donnant la priorité aux enseignants vacataires.

Au menu des revendications du Snte figure également l’amélioration du pouvoir d’achat des enseignants, à travers une revalorisation des salaires ainsi que la réhabilitation de la retraite par anticipation pour les enseignants, compte tenu des spécificités du métier.

Ils se plaignent de ce que les agressions des travailleurs de l’éducation de la part des élèves sont en hausse et sont, à leurs yeux, symptomatiques des perturbations profondes que vit le système éducatif. Ils soutiennent les actions des enseignants du sud du pays dans leur combat pour faire valoir leur droit à une prime de zone ainsi qu’à la révision de la prime du logement. 


 

Copyright 2022 . All Rights Reserved.
On utilise des cookies pour personnaliser le contenu et les publicités, pour fournir des fonctionnalités de réseautage social et pour analyser nos visites. De plus, nous partageons des informations sur votre utilisation de notre site avec nos partenaires de réseaux sociaux, de publicité et d'analyse de données, on continue de naviguer sur notre site bous accepter les conditions d'utilisation Plus d'informations Fermer