Sidi Abdellah : Sensibilisation sur le diabète et le jeûne

22/03/2023 mis à jour: 17:57
392

Les journées de prévention et de sensibilisation sur «le diabète et le jeûne» ont débuté lundi dernier dans la circonscription administrative de Sidi Abdellah (Alger Ouest), avec l’avènement du mois sacré du Ramadhan. 

Organisée par la direction de la santé et de la population de Sidi Abdellah, sous le slogan «jeûner pour être en bonne santé», cette campagne s’étalera jusqu’au 22 mars. Donnant le coup d’envoi de cette campagne, le wali délégué de la circonscription administrative de Sidi Abdellah, Benhaddou Abdelmoumen a affirmé que «l’initiative vise à sensibiliser les citoyens en général et les diabétiques en particulier, aux risques qu’ils encourent en cas de jeûne sans consulter un médecin afin de les orienter et les informer des précautions à prendre pour éviter d’éventuelles complications». 

Intervenant à l’occasion, le directeur délégué de la santé et de la population de la circonscription administrative de Sidi Abdellah, Moussa Zeghdoudi a indiqué qu’un espace ouvert avait été consacré à cette campagne au niveau de la principale rue de Sidi Abdellah afin de cibler un plus grand nombre de citoyens. 

Concernant les ateliers prévus à l’occasion, M. Zeghdoudi a fait état de la mobilisation de médecins spécialistes dans toutes les disciplines liées au diabète, dont l’atelier du dépistage précoce, de la femme enceinte diabétique, du diabète chez l’enfant et de la prise en charge médico-psychologique. 

D’autres espaces sont dédiés à l’alimentation saine, aux bienfaits de l’activité physique pour les diabétiques et aux laboratoires de dépistage du diabète pour les personnes non suivies ou non encore diagnostiquées. 

A cette occasion, la diabétologue Ghemari Nacira a souligné la nécessité pour les diabétiques d’aller voir leur médecin traitant avant le mois de Ramadhan pour faire les analyses médicales qui permettront de déterminer le régime alimentaire du patient pendant le jeûne. 

De son côté, Dr Benabid Abdallah, superviseur de l’atelier sur «Le diabète et la femme enceinte pendant le mois de jeûne», a indiqué que «la femme enceinte atteinte de diabète peut ne pas jeûner comme l’autorise la charia ou adopter une alimentation saine à base de légumes tout en surveillant son diabète en mesurant sa glycémie au moins six fois par jour». 

Abondant dans le même sens, la cheffe de service de diabétologie à la polyclinique de la Cité des 66 logements à Zeralda, Dr Fairouz Chaimi, a insisté sur la nécessité pour les diabétiques de respecter les horaires de prise des médicaments recommandées par le médecin traitant, de mesurer leur glycémie régulièrement et de ne pas hésiter à rompre le jeûne si ça s’impose, tout en veillant à pratiquer leur activité physique après la rupture du jeûne.

Copyright 2023 . All Rights Reserved.