Sessions de formation au profit des  P/APC : Pour la modernisation des mécanismes de gestion dans la commune

25/06/2022 mis à jour: 05:20
3007
Photo : D. R.

Ces sessions, qui se sont déroulées sur une durée de trois mois, visent à «améliorer le développement local et la qualité des services prodigués aux citoyens au niveau de l’administration territoriale dans la transparence et le respect de la loi.

Les sessions de formation organisées par la wilaya d’Alger au profit des présidents des Assemblées populaires communales (APC), en vue de moderniser les mécanismes de gestion administrative et d’améliorer la qualité des services fournis au citoyen, ont été clôturées, jeudi.

Lors de la première phase qui avait débuté le 6 mars dernier avant de s’arrêter durant le mois sacré, 9 axes et modules ayant trait aux missions du P/APC avaient été abordés, entre autres, «finances locales, marchés publics, développement local, les contentieux, gestion des ressources humaines, gestion des risques, l’état civil et la circulation des personnes». La deuxième phase de la session de formation, quant à elle, a commencé fin mai pour prendre fin jeudi dernier.

Supervisant la clôture de ces sessions de formation, le wali d’Alger, Ahmed Maabed, a déclaré que l’organisation de ces sessions s’inscrit dans le cadre de «la concrétisation des démarches du ministère de l’Intérieur, des Collectivités locales et de l’Aménagement du territoire, en vue d’adapter le capital cognitif des ressources humaines aux évolutions de la performance administrative pour répondre aux attentes et aspirations du citoyen».

Ces sessions visent à «améliorer la qualité des services prodigués aux citoyens au niveau de l’administration territoriale dans la transparence et le respect de la loi et dans le cadre de la modernisation des mécanismes de gestion administrative et l’amélioration de la performance fonctionnelle», a précisé M. Maabed.

Il est question également «d’accompagner et de soutenir» les présidents des APC pour accomplir pleinement leurs missions en leur fournissant les connaissances nécessaires qui leur permettent de s’enquérir des différents aspects de gestion des affaires locales et des principaux dossiers qui leur sont soumis, a ajouté le wali.

Le responsable a souligné que le programme de formation comprenait plusieurs mesures relatives notamment à l’organisation et au fonctionnement de la commune, aux programmes de développement local et aux marchés publics, outre l’état civil et le déplacement des personnes, la gestion des ressources humaines et la fonction publique, la gestion et la prévention contre les risques et le dossier de la communication.

A l’occasion, le wali d’Alger a donné un ensemble de directives aux élus, qui se sont centrés sur la nécessité de s’informer sur tous les textes juridiques et réglementaires et d’adopter la méthode de «la concertation et du travail collectif avant de prendre des décisions, tout en renforçant les voies du dialogue avec le citoyen, qui lui a fait confiance dans la gestion de ses affaires locales».

Il les a également exhortés à «intensifier les sorties sur le terrain pour s’enquérir des préoccupations des citoyens et suivre le déroulement des différents projets, y compris les projets sectoriels», et la nécessité de «hisser le niveau des prestations fournies aux citoyens».

Par ailleurs, M. Maabed a rappelé aux présidents des APC la nécessité de «bien préparer» la célébration du 60e anniversaire du recouvrement de la souveraineté nationale, qu’il a qualifié de «station importante» pour se rappeler des sacrifices des chouhada et des moudjahidine. Le lancement de la troisième phase de ce programme est prévu en septembre prochain en collaboration avec plusieurs départements ministériels. 

 

Copyright 2024 . All Rights Reserved.