Selon un bilan de la protection civile : 139 incendies et 463 hectares ravagés

30/06/2022 mis à jour: 20:40
2933

Les services de la Protection civile ont énuméré pas moins de 139 incendies en ce début d’été entre maquis et broussailles, a appris El Watan auprès de la cellule de communication de la Protection civile.

Les feux de forêt ont ravagé en tout et pour tout 220 hectares dans les maquis et 243 hectares dans les broussailles. Ils ont touché une dizaine de wilayas, essentiellement dans le nord du pays.  Dans l’ensemble, les feux ont pu être rapidement maîtrisés par les éléments de la Protection civile.

Le fait est, nous explique-t-on, qu’un dispositif de sécurité a été mobilisé par la direction de la Protection civile afin de lutter efficacement contre les incendies, avec pas moins de 505 unités, 15 000 hommes/jour, 52 colonnes mobiles ainsi que des moyens aériens. «En plus des énormes moyens mis en place afin de lutter contre les feux de forêt, nous poursuivons notre effort en matière de sensibilisation.

Tout le monde doit jouer un rôle dans la lutte contre les incendies, car plus vite la Protection civile est alertée du déclenchement des feux, moins il y aura de dégâts», nous affirme ainsi le colonel Farouk Achour, directeur de l’Information et des statistiques à la Protection civile.

Il enjoint néanmoins aux citoyens de ne pas prendre de risques inutiles et d’appeler les numéros verts mis à leur disposition (le 14 et le 1021). Il faut rappeler que trois personnes – deux militaires et un civil – ont trouvé la mort suite aux incendies qui se sont déclarés en début de semaine dans différents endroits de la partie nord de la wilaya de Sétif, une région boisée et difficile d’accès. Le sinistre a embrasé plus de 150 hectares de champs de blé, des centaines d’arbres fruitiers et pas moins de 200 oliviers.

A Bouira, selon un bilan repris par l’Aps, plus de 50 incendies de forêt et de récoltes ont été enregistrés durant la période allant du 12 au 27 juin. Dans la localité de Chaâibet relevant de la commune de Aïn Lahdjar (ouest de Bouira), les flammes ont décimé plus de 16 hectares de blé dur, 10 bottes de foin, ainsi que 2,5 ha de récolte.

L’été dernier, la superficie totale de couvert végétal, touchée par les incendies, s’est élevée à plus de 100 000 hectares, à travers 1631 foyers d’incendie enregistrés dans 21 wilayas, selon un bilan de la Direction générale des forêts (DGF). Les pouvoirs publics ont aujourd’hui mobilisé les moyens nécessaires afin d’éviter un drame similaire.

Le ministère de l’Agriculture a annoncé au tout début de la saison estivale la mise en place d’un dispositif opérationnel de mobilisation générale et d’alerte maximale de lutte contre les incendies de forêt.

Ce dispositif vient dans un contexte de «risque d’incendies de forêt récurrent» pour le pays «avec un nombre de départs de feux en ascension graduelle, ces dernières années» et des conditions météorologiques assorties d’une vague de chaleur, selon le communiqué du ministère.

Le dispositif opérationnel de mobilisation générale et d’alerte maximale de lutte contre les incendies de forêts a ainsi déployé 401 postes de vigie destinés à la surveillance et à l’alerte, avec un effectif de 960 agents, 513 brigades mobiles avec un effectif de 1017 éléments chargés de la première intervention, 1019 chantiers d’intervention avec un effectif global de 9481 ouvriers, et 3261 points d’eau situés en forêt ou à proximité pour l’approvisionnement des camions ravitailleurs et camions-citernes feux de forêt légers (forêts et Protection civile).   

Copyright 2022 . All Rights Reserved.
On utilise des cookies pour personnaliser le contenu et les publicités, pour fournir des fonctionnalités de réseautage social et pour analyser nos visites. De plus, nous partageons des informations sur votre utilisation de notre site avec nos partenaires de réseaux sociaux, de publicité et d'analyse de données, on continue de naviguer sur notre site bous accepter les conditions d'utilisation Plus d'informations Fermer