Samia Balistrou : La formatrice en plongée sous-marine nous quitte

22/08/2022 mis à jour: 14:19
3953
Samia Balistrou

Après la prière du vendredi dernier et la prière aux morts, en dépit d’une forte chaleur, une impressionnante marée humaine convergeait vers le cimetière de Tipasa afin de rendre un ultime hommage à Mme Samia Balistrou, née Haouès, fille de La Casbah, retraitée dans l’enseignement secondaire, ex-professeur d’éducation physique et sportive. Respectée par ses compatriotes, même l’imam de la mosquée centrale de Tipasa, cheikh Tikarouchine, s’est rendu au cimetière pour se recueillir devant sa tombe. 
 

Quand nous avons rencontré Samia, toujours souriante, au complexe touristique Corne d’Or à la fin du mois de juillet dernier, elle était heureuse et surprise par notre soudaine visite. Dr Bouache Mourad et Dr Mohamed, chercheurs algériens installés aux USA, avaient découvert la femme qui continue à initier la plongée sous-marine à ses jeunes compatriotes et les diplomates étrangers. Elle était accompagnée d’une dizaine de jeunes universitaires, filles et garçons, en stage de formation de plongée sous-marine. 

Parmi le petit groupe de stagiaires, étaient présents Mourad son époux et leur unique fils, établi en France après avoir achevé ses études universitaires en Algérie. 
 

Elle animait les émissions sur la protection de l’environnement et organisait des conférences sur la préservation de la mer, de la faune et de la flore marine. La pollution marine lui faisait beaucoup de soucis. Elle sillonnait le littoral algérien pour sensibiliser les jeunes et les marins pêcheurs. La grave maladie a surgi subitement, sans lui laisser le temps de se soigner. 
 

En Algérie, le traitement de sa maladie, bien qu’il soit cher, n’existe pas. Samia, «la sirène des mers», attentive aux préoccupations des jeunes, illustre la sérénité, la sagesse, et la solidarité envers son prochain. Son appel à l’aide à travers les réseaux sociaux avait fait réagir les citoyens en Algérie et à l’étranger. En vain. 
 

Pierre Pernoud, le producteur de l’émission Thalassa (France 3) avait porté son choix sur Samia Balistrou quand il avait décidé de parcourir le littoral algérien, pour révéler les richesses naturelles marines de l’Algérie, inexploitées ou polluées. Samia Balistrou vient de rejoindre Pierre Pernoud pour l’éternité, après avoir consacré leur vie à la préservation des océans.

Copyright 2022 . All Rights Reserved.
On utilise des cookies pour personnaliser le contenu et les publicités, pour fournir des fonctionnalités de réseautage social et pour analyser nos visites. De plus, nous partageons des informations sur votre utilisation de notre site avec nos partenaires de réseaux sociaux, de publicité et d'analyse de données, on continue de naviguer sur notre site bous accepter les conditions d'utilisation Plus d'informations Fermer