Saison estivale à Tizi Ouzou : Huit plages autorisées à la baignade

19/06/2023 mis à jour: 03:50
6395
Des milliers d’estivants vont affluer vers les plages des deux villes côtières - Photo : D. R.

On note l’ouverture, cette année, de nouvelles structures d’accueil, deux résidences touristiques et un hôtel à Tigzirt et Azeffoun.

Le littoral de la wilaya de Tizi Ouzou vit au rythme de la saison estivale qui a été officiellement ouverte, samedi, par le wali Djilali Doumi, qui a assisté aux activités culturelles et sportives organisées, à l’occasion, au niveau de la plage Tassalast, sise à quelques encablures à l’ouest de la ville de Tigzirt.  Des élus, dont le président de l’APW, Mohamed Klalèche, et le maire de Tigzirt, Mourad Argradj, ont également pris part aux festivités du coup d’envoi de la saison estivale.

Cette année, on note l’ouverture de nouvelles structures d’accueil, à savoir deux résidences touristiques et un hôtel dans les daïras de Tigzirt et d’Azeffoun qui s’apprêtent au rush d’antan en pareille période.  Notons que les communes côtières de la wilaya de Tizi Ouzou disposent désormais, entre autres, de 12 hôtels, 08 auberges et plus de 500 maisons d’hôtes. La réception des nouvelles infrastructures viennent ainsi renforcer les capacités d’accueil au niveau de ces localités balnéaires.

Le wali de Tizi Ouzou a, lors de son allocution, souligné les efforts fournis  par les APC et les différents services concernés dans la préparation de la saison estivale. Le même responsable a rappelé qu’en 2022, la wilaya de Tizi Ouzou a enregistré, selon lui, plus de quatre millions d’estivants venus des différentes régions du pays et même de l’étranger.

Cette année, a-t-il ajouté, les conditions se sont nettement améliorées, ce qui permettra, a-t-il également estimé, d’attirer plus de vacanciers qui viendront passer des moments de détente, notamment à Tigzirt et Azeffoun où sur les 18 plages dont dispose la wilaya, 08 d’entre elles, dont Tassalast, la plage du Centre, Feraoun à Tigzirt et Iflissen, Petit Paradis, Caroubier et Sidi Khelifa à Azeffoun et Aït Chafaâ, sont autorisées à la baignade.

M. Doumi a insisté sur la prévention, tout en exhortant les citoyens à ne pas s’aventurer dans les endroits qui ne sont pas surveillés par les éléments de la Protection civile, et ce, afin d’éviter les noyades. D’ailleurs, a-t-il rappelé, l’année dernière, aucun cas n’a été enregistré dans les plages autorisées à la baignade sur le littoral de la wilaya de Tizi Ouzou.

Ainsi, le décor est désormais planté pour vivre au rythme des flux de vacanciers qui y sont attendus par milliers dans ces localités qui  disposent, outre les plages, d’autres atouts touristiques, comme les sites archéologiques. Les ruines romaines de Tigzirt (l’antique Iomnium), le site de Taksebt (Rusupisir) et  Azeffoun (Rusazus) qui jouissent d’un ancrage historique qui remonte à des milliers d’années. D’autres vestiges sont visibles à travers plusieurs endroits.

Par ailleurs, notons que la direction du commerce a organisé une campagne de sensibilisation au profit des commerçants et consommateurs, à Tigzirt, afin de veiller à la prévention contre les intoxications alimentaires durant la période de chaleur.

Par ailleurs, il est important de rappeler, encore une fois, que même si le déroulement de la saison estivale s’annonce sous de bons auspices en Kabylie maritime, il n’en demeure pas moins que les citoyens appréhendent un été avec des pénuries d’eau aussi bien à Tigzirt qu’à Azeffoun où la pression sur ce liquide précieux se pose, chaque année, avec acuité.

Copyright 2024 . All Rights Reserved.