Reprise des journées médico-chirurgicales de Biskra : «La vie continue malgré les coups du sort»

07/03/2022 mis à jour: 09:26
1104
Des rencontres qui ont été aussi des moments de retrouvailles

Après une suspension de ses activités imposée par la pandémie Covid-19, l’Association des médecins privés de Biskra (AMPB) a renoué avec ses actions en faveur de la formation continue des praticiens de la santé en organisant les 19es Journées médico-chirurgicales de Biskra (JMB) tenues les 3 et 4 mars au Centre de recherches scientifiques et techniques sur les régions arides (CRSTRA). 

En plus d’un programme de communications scientifiques prodiguées par d’éminents professeurs en médecine sur les maladies infectieuses, la rhumatologie, la diabétologie, la cardiologie et la chirurgie pédiatrique, les organisateurs ont dédié un espace d’exposition pour les groupes pharmaceutiques et les sponsors. Ils ont aussi animé des ateliers sur le jeûne et le diabète, la dyslipidémie, la prise en charge de l’hépatite virale C en Algérie, la mesure ambulatoire de la pression artérielle (MAPA), le surpoids et l’insulinothérapie, la luxation congénitale de la hanche et sur les cas cliniques des pathologies respiratoires chez l’enfant. 

De plus, des posters ont été affichés, abordant une multitude de thèmes et de sujets médicaux mettant en avant les conclusions des recherches en médecine et l’expérience des médecins algériens dans la prise en charge de toutes les sortes de pathologies. «Je suis heureux de la reprise de nos rencontres scientifiques et de nos retrouvailles après des années cauchemardesques où l’on a côtoyé le pire ponctué de perte d’êtres chers entre confrères, amis et membres de la famille. L’AMPB a perdu son président le Dr Mohamed Houhou emporté par le coronavirus. 

Malgré une atmosphère morose, brumeuse et lourde, les Journées médicales de Biskra reprennent leur cours pour le bien de notre communauté et de notre pays. Je remercie les professeurs et médecins qui ont répondu à notre invitation, les groupes pharmaceutiques et nos sponsors ainsi que les autorités locales, dont le wali de Biskra qui nous accorde tout le soutien pour la perpétuation de nos actions en faveur de la santé publique et la formation continue des médecins», a déclaré le Dr Abdelhak Lachouri, président de l’AMPB. Entamant le volet scientifique et médical de cette manifestation «renaissant de ses cendres», le Prof Ouardia Drali, cheffe d’unité des consultations au service de pédiatrie du CHU Hussein Dey d’Alger, s’est intéressée à un thème d’actualité qui est celui de «La Covid-19 chez l’enfant» qu’elle a développé en scindant son intervention sur les 3 volets de la démarche diagnostique et des examens cliniques, du traitement à prescrire et du suivi post-maladie du jeune patient. 

DES OPÉRATIONS À TITRE GRACIEUX 

Selon les chiffres avancés, la Chine a comptabilisé 7000 malades de la Covid de moins de 16 ans, alors que l’Angleterre en a déclaré 6000. L’Espagne a 0,5% de sa population pédiatrique touchée par la pandémie, tandis que la Finlande en a 17%. 

En Algérie, les taux varient d’un à deux enfants atteints de la Covid sur 1000 malades selon les régions et en fonction des cas de comorbidité, d’obésité et de situation d’immunodépression détectées par les médecins. 

Le virus de la Covid-19 et ses variants a touché moins de 20% des enfants dans le monde et le traitement prescrit donne de bons résultats, a-t-on appris. Au second jour de ces rencontres médicales, les professeurs Zineddine Soualili, directeur du laboratoire de chirurgie pédiatrique appliquée et médecin-chef de service de chirurgie de l’enfant et de l’adolescent au CHU de Sétif, a détaillé tout ce qui concerne la prise en charge (PEC) des non-descentes testiculaires. Le Prof Assia Haïf, cheffe d’unité viscérale et plastique pédiatrique au CHU de Sétif, a abordé les aspects cliniques, radiologiques et la PEC de l’invagination intestinale aigüe. 

Le Prof Djelloul Achouri, chef des urgences viscérales pédiatriques au CHU de Sétif a présenté une communication sur les urgences chirurgicales pédiatriques. Venus en force de Sétif, ces chirurgiens-pédiatres secondés par leurs confrères ont procédé à des consultations à titre gracieux de jeunes malades de Sidi Okba et effectué, en coordination avec les services de cet établissement hospitalier, 25 opérations chirurgicales pour des enfants atteints de différentes pathologies, est-il souligné. 

À noter que le Dr Farid Boukhanouche, médecin légiste-expert et président de l’Ordre régional des médecins, regroupant quelque 6500 membres de Batna, Biskra, El Oued, Khenchela, Lemghayer, Ouled Djellel et Tebessa, a salué l’AMPB pour la reprise de ses activités et les actions menées pour raffermir les connaissances médicales et améliorer la prise en charge des malades de la région. 

Celui-ci souhaite que des séances consacrées à la déontologie et à l’éthique médicales soient dorénavant programmées aux JMB. «Notre instance administrative ordinale n’est pas de fondation récente, mais certains concernés éprouvent encore des difficultés à appréhender et à imaginer son rôle, ses activités et son utilité au sein de la corporation médicale de la région.

 Il serait judicieux de rappeler l’ensemble des règles et des usages déontologiques et d’apporter des éclaircissements sur les bénéfices de la confraternité, du secret médical, des bonnes conduites dans l’exercice de notre profession et les responsabilités en découlant», a-t-il confié. 

Copyright 2023 . All Rights Reserved.