Recensement général de l’agriculture 2024 : Un pas fondamental vers la Souveraineté Alimentaire

02/04/2024 mis à jour: 03:30
1456

Près de 23 ans après, le recensement général de l’agriculture (RGA) sera lancé dès le mois prochain. La décision a été prise, hier dimanche en fin de journée, lors de la réunion du comité national chargé de l'organisation de ce grand évènement économique.
En effet, le recensement général de l’agriculture se déroulera du 19 mai au 17 juillet de l’année en cours. C’est ce qu’a annoncé le ministère de l’agriculture et du développement rural dans un communiqué rendu public à l’issue de la réunion du comité national chargé de l’organisation de ce grand rendez-vous socio-économique. Cette réunion qui s’est tenu, sous la direction du Ministre de l’Agriculture et du Développement Rural, M. Youcef Cherfa, avait à l’ordre du jour l’annonce de la date de cet évènement ainsi que la finalisation des préparatifs avant le lancement officiel prévu le 19 mai prochain. Selon ses initiateurs et sous les directives de M. le Président de la République; Abdelmadjid Tebboune, cette initiative ne se limite pas à une simple collecte de données, mais revêt une importance stratégique pour l'économie nationale, notamment dans un contexte où l'Algérie aspire à renforcer sa souveraineté alimentaire.

Le RGA 2024 s'inscrit dans une lignée historique, faisant suite aux recensements précédents réalisés en 1973 et 2001. Il intervient à un moment où l'agriculture algérienne joue un rôle déterminant dans la politique économique et sociale du pays. Avec une contribution de 11,4 % au Produit Intérieur Brut (PIB) en 2023, le secteur agricole occupe une place de choix dans l'économie nationale, juste après les hydrocarbures”, souligne M’hamed Tifouri, directeur des statistiques, de la numérisation et de la prospective au ministère de l'Agriculture, du Développement Rural avant de souligner qu’au-delà de ces chiffres, le RGA 2024 vise à dresser un portrait complet et actualisé du secteur agricole algérien. 

Base de données à actualiser

En effet, au cours des 23 dernières années, ce secteur a connu des évolutions notables, telles que la diversification de la production agricole et l'émergence de nouveaux pôles de développement, notamment dans les régions du sud et des hauts plateaux. Ces transformations reflètent l'adaptabilité et la résilience des acteurs du secteur face aux défis économiques et climatiques auxquels le pays est confronté.

La méthodologie de recensement repose sur un questionnaire détaillé, conçu pour recueillir des informations précises sur les exploitations agricoles et les activités qui s'y déroulent. Sur le terrain, des équipes spécialisées procéderont à des entretiens directs avec les exploitants agricoles, afin de garantir la qualité et l'exactitude des données collectées. Ce questionnaire, véritable pièce maîtresse du RGA, couvre un large éventail de rubriques allant de l'identification des exploitants et des exploitations à l'utilisation des sols, en passant par la main-d'œuvre, le cheptel, les ressources en eau, les investissements et infrastructures agricoles, ainsi que le machinisme et les outils utilisés. 

Ces données collectées seront ensuite traitées et analysées par le Ministère de l’Agriculture et du Développement Rural. Les résultats ne seront connus que vers le dernier trimestre de l’année en cours. Chose sûre, avec les données collectées, le RGA  fournira aux décideurs politiques et économiques des informations pertinentes et actualisées, pour orienter efficacement les politiques agricoles et de développement rural en Algérie. En identifiant les besoins et les potentiels du secteur agricole, le recensement contribuera à élaborer des stratégies et des programmes visant à promouvoir une agriculture durable et compétitive, tout en garantissant la sécurité alimentaire et le bien-être des populations rurales.
 

Copyright 2024 . All Rights Reserved.