Rapport du GECF pour le mois de février : Tendance à la hausse pour les exportations de GNL

20/03/2024 mis à jour: 12:11
1374
Photo : D. R.

Le rapport mensuel du forum des pays exportateurs de gaz, GECF, relève une hausse de 1,9% des exportations de gaz naturel liquéfié de ses pays membres, et ce, durant le mois de février. Cette hausse représente 0,30 Mt en glissement annuel pour atteindre un volume global de 15,98 Mt (millions de tonnes).

Une tendance haussière des exportations des pays membres du GECF depuis le début de l’année est à souligner, puisque depuis janvier, les exportations de GNL du groupe des pays exportateurs de gaz ont évolué de 4%, soit 1,3 Mt en glissement annuel pour atteindre un volume global de 34,05 Mt.

Les exportations mondiales de GNL entre janvier et février ont-elles aussi affiché une augmentation de 4% (2,7 Mt) et ont atteint un volume global de 71,45 Mt. Les Etats-Unis, avec 7 Mt exportés, sont en tête du classement mondial, suivis de l’Australie et du Qatar.

La part des exportations de GNL des pays membres du GECF est passée de 46,7% à 47,1% note le rapport en soulignant que la hausse des exportations des pays du GECF a été tirée par l’Algérie, la Malaisie, le Mozambique, le Nigeria, le Qatar et les Emirats arabes unis.

La hausse des exportations de ces derniers a compensé la baisse affichée par les ventes de l’Angola, de l’Egypte et de Trinité-et-Tobago. Selon le rapport du GECF, la hausse des exportations de l’Algérie est due à une activité de maintenance plus faible qu’un an plus tôt.

Ceci en rappelant que durant le mois de février de l’année dernière, l’installation GNL de Skikda a fait l’objet d’une maintenance planifiée. Si les exportations mondiales de GNL ont connu une hausse en février (+1%), pour atteindre 33,95 Mt, les exportations de gaz naturel ont, par contre, affiché une baisse due à la baisse du niveau de consommation en Europe.

Les importations des pays de l’UE ont chuté de 8% en février dernier, relève le rapport en raison de la diminution du niveau de la demande de gaz pour le chauffage dans le secteur résidentiel, l’hiver de cette année étant plus chaud que d’habitude.

La quantité de gaz naturel par gazoduc, PNG (Pipeline Natural Gas), importée par l’UE en février, a été la plus faible depuis septembre 2023 et a concerné toutes les voies d’approvisionnement. Cette diminution est justifiée par des interruptions d’approvisionnement dues à des activités de maintenance élevées en Norvège.

Ce pays arrive d’ailleurs en tête des pays fournisseurs de l’Europe pour les deux premiers mois de l’année en cours, avec 58% du PNG importé par l’UE, suivi de la Russie avec 18% et de l’Algérie avec 16%.

Selon le même rapport, l’Algérie a exporté 63% de ses volumes vers l’Italie, le rapport mensuel du GECF revient sur le déroulement du 7e Sommet des chefs d’Etat de ces pays membres qui s’est tenu dans la capitale algérienne le 2 mars et qui a abouti à l’adoption de la Déclaration d’Alger.

Cette dernière, note le rapport, «exprime la détermination des dirigeants du forum à promouvoir le gaz naturel comme source abondante, abordable, flexible et fiable».

Ceci et de rappeler le «fort engagement à plaider en faveur d’une utilisation plus large du gaz naturel sur les marchés nationaux et internationaux, en particulier comme mesure stratégique pour lutter contre la pauvreté énergétique et poursuivre les efforts des Nations unies en matière de développement durable». 
 

Copyright 2024 . All Rights Reserved.