Provenant du Brésil à destination d’Oran : 322 kg de cocaïne saisis à Algésiras

29/05/2023 mis à jour: 22:46
18096
Photo : D. R.

Une importante saisie de cocaïne destinée à l’Algérie vient d’être opérée sur le sol ibérique. C’est ce qu’a révélé le journal espagnol Lavanguardia dans un article publié la semaine écoulée. Au total, une cargaison de 322 kilogrammes de «poudre blanche» dissimulée dans un conteneur à grains (maïs) a été interceptée au port d’Algésiras, à l’extrémité sud du détroit de Gilbratar, en Espagne.

Cette grosse saisie a été effectuée par la police et les services des Douanes espagnoles à bord d’un bateau de marchandises en provenance du Brésil et qui devait jeter l’ancre à Oran, sa destination finale. Selon le média espagnol, la cocaïne avait été répartie en 16 sacs cachés dans des caissons de graines de maïs. Lavanguardia, citant les services du fisc espagnol, a précisé qu’un contrôle du bateau de marchandises a été lancé suite à des renseignements indiquant «l’arrivée imminente à Algésiras d’un conteneur de graines de maïs, qui contiendrait de la cocaïne».

«Une fois les informations analysées et comparées à celles existant dans les bases de données du fisc, les enquêteurs ont obtenu le numéro du conteneur suspect en provenance de l’Amérique du Sud, plus précisément du Brésil, qui transportait des sacs de semences de maïs à destination d’Oran», a révélé le média espagnol. Il a ajouté que «la procédure et la drogue ont été mises à la disposition du président du tribunal d’Algésiras».

Les enquêteurs n’ont, cependant, pas indiqué si la cocaïne était destinée au marché algérien ou si elle devait seulement transiter par Oran, encore moins quel pavillon battait le bateau qui convoyait la cocaïne.  Oran, grande métropole de l’ouest du pays, figure, depuis quelques années, sur la carte des réseaux transnationaux de trafic de drogue, en particulier ceux opérant à partir des pays d’Amérique du Sud.

Rappelons que les éléments des garde-côtes algériens ont saisi, le 26 juin 2021, près de 500 kilos de cocaïne, découverts par des pêcheurs au large du port d’Oran, avait indiqué le ministère de la Défense dans un communiqué. «Les garde-côtes du commandement des Forces navales (...) ont déjoué, le 26 juin 2021 à 22h, une tentative d’introduction d’une énorme quantité de cocaïne destinée à l’inondation de notre pays par ces poisons et drogues», avait rapporté l’APS, citant ledit communiqué.

Des pêcheurs locaux avaient signalé «la présence de sacs suspects qui flottaient», avant que des unités des garde-côtes ne soient dépêchées sur les lieux, à six milles marins (11 km) au nord-ouest du Cap Carbon, à Oran. Les garde-côtes ont ensuite repêché 490,05 kilos de cocaïne, répartis en 442 plaquettes. Mais l’opération de saisie la plus retentissante a été celle effectuée en 2018 au large du port d’Oran. Les garde-côtes, les Douanes et la Gendarmerie nationale avaient découvert et saisi 701 kilogrammes de cocaïne dans un conteneur de viandes congelées en provenance, lui aussi, du Brésil.

Le container frigorifique dans lequel les 701 kg de drogue étaient dissimulés aurait été transbordé à bord du cargo Vega Mercury, à Valence, en Espagne. Cette saisie avait donné lieu à l’arrestation de Kamel Chikhi dit «El Bouchi» et de plusieurs autres individus dont un agent maritime et deux cadres de la société «Dounia Meat» qui s’approvisionnait, depuis 2007, chez la société brésilienne «Mirvena Foos». En instruction depuis 2018, l’affaire des 701 kg attend, cinq ans après, d’être jugée par le tribunal criminel d’Alger.

Copyright 2024 . All Rights Reserved.