Projets de loi sur l’information et l’audiovisuel : Les affirmations de Mohamed Bouslimani

02/04/2022 mis à jour: 22:31
882
Photo : D. R.

Le ministre de la Communication, Mohamed Bouslimani, a affirmé, jeudi à Alger, que les deux avant-projets de loi sur l’information et l’audiovisuel visaient à assurer un environnement professionnel «encourageant» aux employés du secteur et à répondre aux attentes du citoyen et à son droit à l’information. 

S’exprimant lors d’une plénière de l’Assemblée populaire nationale (APN) consacrée aux questions orales, le ministre a précisé que la tutelle «s’attelle à l’élaboration de deux avant-projets de loi, le premier concerne la nouvelle loi organique sur l’information et le second concerne l’audiovisuel», notant que ces deux textes s’inscrivent dans le contexte de «l’engagement aux missions du service public et de l’intérêt public et privé afin de répondre aux aspirations du citoyen et à son droit à l’information professionnelle». 

Le ministre a rappelé, dans ce contexte, que son département ministériel s’emploie à «développer et à renforcer le cadre juridique et organisationnel du secteur en application des instructions du président de la République, Abdelmadjid Tebboune, relatives à la promotion de la presse qui doit s’adapter aux développements de l’heure dans le domaine de l’information et de la communication».

 Les dispositions de la loi organique relative à l’information sont à même de «garantir la liberté d’expression au journaliste dans le cadre du respect de la Constitution et des lois en vigueur». 

Il s’agit, entre autres, de la détermination de la relation entre l’employeur et le journaliste pour protéger ses droits socio-professionnels, a-t-il relevé.  

Ce nouveau projet de loi, en cours d’enrichissement, propose «l’obligation au média de souscrire une police d’assurance-vie au profit de chaque journaliste dépêché dans des zones de guerre, de conflits, d’épidémies ou de catastrophes naturelles». 

 La loi sur l’audiovisuel permettra de «combler les lacunes juridiques enregistrées, de mettre en place les bases et les mécanismes nécessaires pour la promotion de la pratique audiovisuelle publique et privée, a affirmé le ministre, soulignant que le texte définit «les instances activant en la matière et les règles relatives à leur organisation, régulation et contrôle». 

Copyright 2024 . All Rights Reserved.