Projet d’extension du port de Annaba : Exportation de 7 millions de tonnes de phosphate

02/04/2024 mis à jour: 06:54
1495

Le ministre des Transports, Mohamed El Habib Zahana, a révélé hier à Annaba, lors de son inspection du chantier de construction d’un quai minéralier au port de Annaba, que «ce projet d’extension du port de Annaba prévoit l’exportation, annuellement, d’un volume total de sept millions de tonnes de phosphate et la création de 2075 postes d’emploi».

 Ce quai, qui s'étendra sur une superficie de 82 hectares, mesurera 1600 mètres de longueur et aura un tirant d'eau de 16 mètres. Il permettra ainsi l'accostage de gros navires minéraliers et comprendra une partie du projet phosphaté intégré. Conclu par une procédure de négociation directe avec le groupement d'entreprises de travaux GCCM, ce projet, dont l’ordre de service (ODS) a été signé la semaine dernière, est dirigé principalement par l'entreprise chinoise CHEC, détenant 72,26% des parts, avec la participation algérienne de Cosider TP (14,05%) et Meditram (13,69%). Il devrait être réalisé dans un délai de 24 mois, nécessitant un investissement de plus de 89 milliards de dinars algériens. L'Agence nationale d'études et de réalisation d'infrastructures portuaires agit en tant que maître d'ouvrage délégué. 

Avant sa visite à la gare maritime de Annaba, le ministre Zahana a souligné l'importance de l'exploitation maximale de cette infrastructure, notamment en termes d'activités commerciales. 

Il a insisté sur la nécessité que «le cahier des charges soit établi rapidement afin que toutes les structures commerciales (centre commercial, restaurants et cafétérias) de la gare maritime soient opérationnelles dès la prochaine saison estivale», tout en soulignant «l’importance de la création d’espaces de repos pour les familles». Dès son arrivée à Annaba, sa première étape l'a conduit à la station du téléphérique reliant Annaba à Séraïdi, via la station de Sidi Harb, sur une distance de 4 km. 

Sur place, il a inspecté les travaux de réhabilitation en cours avant sa mise en service, prévue pour le 1er novembre 2024. Les responsables ont expliqué au ministre que «les trois pylônes endommagés par des intempéries en janvier 2019 ont été réparés et installés, et que d’autres travaux de réparation, supervisés par l’Entreprise de transport algérien par câble (ETAC), sont en cours, notamment l’installation des câbles sur une longueur de 4150 mètres et des moteurs, avant d’entamer la phase de tests précédant la mise en service».

 Cette ligne, qui assurait la liaison Annaba-Séraïdi en 20 minutes, transportait quotidiennement près de 2000 passagers. A la gare ferroviaire, on a présenté en détail au ministre les différents services offerts par la gare et les lignes qu'elle dessert, notamment la ligne ferroviaire reliant les localités d'Oued Ziad et de Berrahal sur une distance de 13,5 km et les deux tracés qui ont été proposés à l'étude pour relier la gare multimodale de la nouvelle ville de Draa Erriche à la commune de Berrahal via une ligne ferroviaire de 7,2 km. 

Le ministre des Transports s'est également rendu au port de pêche, dont la gestion est assurée par la société SGPP, à l’entreprise de transport urbain et suburbain ainsi qu’à l’entreprise Ferrovial et Cital, où il s’est entretenu avec leurs responsables respectifs.  

Copyright 2024 . All Rights Reserved.