Projet de la trémie de Grarem Gouga (Mila) : Un chantier qui peine à sortir du tunnel

17/04/2024 mis à jour: 06:29
1264
Les usagers de la route attendent avec impatience la fin des travaux

On ne compte plus le nombre des visites effectuées par le wali de Mila, Mustapha Koreiche, au chantier de la trémie de Grarem Gouga, dont la dernière a eu lieu dimanche 14 avril, où il a pu s’enquérir de l’avancement des travaux de l’un des plus importants projets en cours de réalisation dans la wilaya. 
 

Sur les lieux, le chantier était quasiment vide, au vu des photos publiées sur le site officiel de la wilaya, où l’ont peut constater de visu quelques engins et une poignée de travailleurs en train de poser des murs en béton et de réaliser les excavations pour achever les chaussées sur les bords de la trémie. Le wali de Mila qui a insisté, encore une fois, sur le renforcement du chantier et le travail en nocturne, sait parfaitement que la cadence avec laquelle sont menés les travaux est loin d’être satisfaisante. Lui qui visitait presque quotidiennement le chantier, tout en espérant que l’opération soit livrée dans les délais. Entamé au mois de février 2023, après un long retard dans le lancement du chantier, le projet de réalisation d’une trémie à Grarem Gouga est devenu un casse-tête pour les autorités de la wilaya. 


Le projet est devenu même la priorité des priorités du wali de Mila, Mustapha Koreiche, qui en a fait un véritable défi, au point de se rendre presque chaque jour sur les lieux pour inspecter la cadence des travaux. On rappelle surtout qu’il avait tenté vainement de réceptionner ce projet à l’occasion des festivités du 5 juillet 2023. La cadence avec laquelle était mené ce projet l’aura finalement dissuadé. Le projet est devenu même la hantise des habitants et des automobilistes. Il y a une année, presque jour pour jour, le même responsable avait instruit l’entreprise Cosider d’accélérer la cadence en renforçant les équipes suivant le système de 3x8. Malheureusement, les intempéries survenues durant la seconde quinzaine du mois de mai 2023, puis pendant l’été, ensuite au mois de novembre, et enfin au mois de février derneir ont sérieusement perturbé l’avancement des travaux dans un chantier, devenu un grand bourbier. 


On se rappelle encore des désagréments causés durant la saison estivale de l’année écoulée, avec ces contournements à l’intérieur de la ville de Grarem Gouga dont la chaussée est en mauvais état. Il est inutile de rappeler l’importance de cet ouvrage situé sur un carrefour névralgique entre la RN27 reliant Constantine à Jijel et la RN79A reliant Grarem Gouga à Mila. 


Un des grands points noirs pour la circulation dans cette région. D’un côté, il y a le mouvement des engins depuis Jijel vers l’autoroute Est-Ouest en passant par la wilaya de Mila, et d’un autre, il y a le flux très important des véhicules entre Constantine et Jijel, notamment durant la saison estivale. Pour l’heure, les autorités de la wilaya n’ont qu’un seul souci, celui de rattraper le retard causé par les dernières intempéries, et tout faire pour réceptionner ce projet le plus tôt possible.                                                

Copyright 2024 . All Rights Reserved.