Programme complémentaire de développement à Khenchela : 20 projets achevés sur 58 opérations lancées

14/04/2024 mis à jour: 13:29
1376
La ligne ferroviaire Khenchela-Ain Beida est dans sa dernière

Le suivi permanent des projets faisant partie du programme complémentaire de développement de la wilaya de Khenchela est au centre des préoccupations des pouvoirs publics. Le travail sur terrain et les réunions de coordination pour évaluer l’avancement font ressortir une note de satisfaction huit mois après la visite du ministre de l’Intérieur Brahim Merad dans la wilaya au mois d’août dernier. 

Lors d’une récente sortie sur les chantiers des opérations programmées, le wali de Khenchela, Youcef Mahiout, a visité le projet de réalisation de la ligne ferroviaire Khenchela-Ain Beida sur 51 km, dont les travaux sont dans leurs dernières phases. Le premier responsable de l’exécutif, qui a inspecté le tracé de cette voie ferroviaire dans la wilaya, a insisté sur le renforcement des moyens humains et matériels pour rattraper les retards dans certains chantiers et achever l’aménagement extérieur de la gare d’El Hamma. Cette sortie a été consacrée également pour s’enquérir de l’avancement du projet du centre d’enfouissement technique intercommunal de Taouzient, et le marché de gros de pommes de Bouhmama, dont le taux d’avancement a atteint 80 %. 

Selon les services de la wilaya, le bilan arrêté à la fin du mois de mars fait ressortir que 58 projets inscrits dans le programme complémentaire de développement ont été lancés sur les 59 opérations inscrites. On notera par ailleurs que 37 projets sont en cours et 20 ont été achevés, alors qu’un seul projet est encore à l’arrêt concernant l’extension du centre d’enfouissement technique (CET) de Baghai. A noter que le programme complémentaire de développement dans la wilaya de Khenchela ayant bénéficié d’un budget de 95,6 milliards de dinars représente l’une des priorités du chef de l’État pour cette région qui accuse d’importants retards en matière de projets. Lors d’une visite dans la wilaya au mois d’août de l’année dernière, le ministre de l’Intérieur, Brahim Merad, avait exprimé l’insatisfaction du président Abdelmadjid Tebboune quant au taux d’avancement des projets et de la consommation des budgets alloués.


Des difficultés qui persistent

Pour rappel, ce programme avait fait l’objet d’une réunion du gouvernement le 12 décembre 2021, présidée par l’ex-Premier ministre, Aïmene Benabderrahmane, tenue pour la première fois de l’histoire hors d’Alger, et dans cette même wilaya. Un programme qui a bénéficié d’une enveloppe de 95,6 milliards de dinars pour réaliser 59 opérations dans 14 secteurs. Durant deux ans, le programme n’a pas avancé selon la volonté des hautes autorités du pays. «Il a été soulevé que des problèmes et des difficultés rencontrés bloquaient l’avancement des chantiers, notamment en matière de procédures et de moyens de réalisation, mais aussi d’autres contraintes liées à certaines pratiques», avait déclaré Brahim Merad lors d’une rencontre avec les autorités de la wilaya. 

«Ce programme est exceptionnel, il doit être réalisé dans les délais fixés pour que la population de la wilaya puisse en bénéficier, sachant que cette région a accusé des retards considérables en matière de développement surtout que des contrées demeurent privées de soins, de routes, d’écoles, d’eau et autres», avait-il ajouté. Pour le ministre, la wilaya de Khenchela qui jouit d’une situation importante doit bénéficier de tous ces projets pour accomplir son vrai rôle économique dans la région.

 Il est à noter tout de même que si des efforts sont consentis pour réaliser les objectifs de ce programme, la cadence des travaux demeure insatisfaisante, au vu du nombre des projets achevés, c’est-à-dire 20 opérations, soit quatre de plus par rapport au bilan arrêté lors de la visite du ministre de l’Intérieur au mois d’août dernier. L’unique satisfaction reste la réalisation de la ligne ferroviaire Khenchela-Aïn Beida (wilaya d’Oum El Bouaghi) qui s’étend sur 51 km, ayant bénéficié d’une enveloppe de 51 milliards de dinars, soit plus de la moitié de tout le programme.       

Copyright 2024 . All Rights Reserved.