Prix littéraire britannique Booker Prize : Décerné à l’auteur irlandais Paul Lynch

28/11/2023 mis à jour: 02:06
AFP
908

 Le prestigieux prix littéraire britannique Booker Prize a été décerné à l’auteur irlandais Paul Lynch pour son roman dystopique Prophet Song lors d’une cérémonie, dimanche soir, à Londres.

Le romancier, qui était sélectionné pour la première fois, a été récompensé pour son cinquième roman, récit sombre et angoissant de la vie d’une mère de famille dans une Irlande qui bascule dans la tyrannie. 

«Ce livre n’a pas été facile à écrire. Une part de moi pensait que j’allais mettre ma carrière en péril en l’écrivant - mais je devais quand même aller au bout», a déclaré Paul Lynch après sa victoire, faisant part de son «immense plaisir de ramener le Booker en Irlande». Le Booker Prize, une des récompenses littéraires les plus prestigieuses au monde, qui récompense des œuvres de fiction en anglais, a contribué au succès d’écrivains, comme Salman Rushdie, Margaret Atwood ou Arundhati Roy. 

Tous les romanciers sélectionnés cette année - deux Américains, une Canadienne, deux Irlandais et une écrivaine née au Kenya - faisaient partie de la sélection finale pour la première fois. Son vainqueur remporte une récompense de 50 000 livres (environ 57 000 euros) et l’assurance de rencontrer un succès international. Paul Lynch a, en partie, écrit Prophet Song, roman claustrophobe avec des blocs de texte courant sur des pages entières, pendant les confinements de la pandémie de Covid-19. Mais l’idée troublante d’un couvre-feu et de l’arrivée d’un virus lui était déjà venue avant, a-t-il assuré lors d’une conférence de presse : «C’était donc très étrange à voir se produire en vrai.» 

Son roman raconte comment la vie d’Eilish Stack, mère de quatre enfants qui réside à Dublin à une époque indéfinie, bascule avec la disparition de son mari, recherché par la nouvelle police secrète. Elle cherche alors à préserver l’unité de sa famille, tandis qu’autour d’elle son pays prend le chemin de la tyrannie. Né à Limerick en 1977, Paul Lynch est le cinquième Irlandais à remporter ce prix. Il vit à Dublin et a déjà écrit les remarqués Beyond The Sea et Grace. Interrogé sur les émeutes d’extrême-droite qui ont secoué l’Irlande quelques jours plus tôt après une attaque au couteau, l’écrivain a dit avoir été «stupéfait», tout en admettant que «ce genre d’énergie est toujours là, présente sous la surface». Son livre n’est «pas une déclaration prophétique», a-t-il insisté, mais «il y a des résonances (avec la réalité) pour les lecteurs qui veulent y réfléchir».
 

Squash et marginaux

«Avec une grande vivacité, Prophet Song capture les angoisses sociales et politiques de notre époque», a souligné la romancière canadienne Esi Edugyan, qui présidait le jury. «Les lecteurs le trouveront bouleversant et vrai, ils n’oublieront pas de sitôt les avertissements qu’il contient», a-t-elle assuré. Au total, 158 livres publiés au Royaume-Uni ou en Irlande entre le 1er octobre 2022 et le 30 septembre 2023 ont été soumis, et 13 d’entre eux sélectionnés lors d’un premier tour. 
 

Parmi les autres romans sélectionnés figuraient l’émouvant premier ouvrage de l’écrivaine née au Kenya Chetna Maroo, Western Lane, récit d’une adolescente passionnée de squash qui s’oublie dans le sport pendant qu’elle vit un deuil. 
 

La saga tragicomique  The Bee Sting, de l’Irlandais Paul Murray, étudie l’influence du destin dans les difficultés économiques et existentielles d’une famille irlandaise. If I Survive You de l’écrivain américain Jonathan Escoffery raconte aussi l’histoire d’une famille, jamaïcaine, qui quitte Kingston et doit rebâtir sa vie dans le Miami des années 1970. L’ouvrage de l’autre Américain en lice Paul Harding, This Other Eden, s’inspire d’événements historiques et relate la vie de marginaux sur Apple Island, au large de la côte américaine, sous l’œil méfiant et la contrainte croissante des autorités. 
 

Le perturbant Study for Obedience, de la Canadienne Sarah Bernstein, est un questionnement sur le pouvoir et la culpabilité, autour de l’histoire d’une jeune femme qui part s’occuper de son frère aîné et fait face à une série d’événements inquiétants. L’an dernier, l’écrivain sri-lankais Shehan Karunatilaka avait remporté le Booker Prize pour son roman The Seven Moons of Maali Almeida, histoire de meurtre à l’humour noir pendant la guerre civile qui a meurtri le pays dans les années 1990.
 

Copyright 2024 . All Rights Reserved.