Prix Castel : De jeunes entrepreneurs à l’honneur

02/06/2022 mis à jour: 23:35
2800

Ils sont venus de Béchar, Constantine, Oran, Bouira, Tipasa et d’Alger. Un seul point commun : tous, jeunes et porteurs de projets agricoles et agro-alimentaires qui apportent une valeur ajoutée réelle au pays et plus spécifiquement pour leur capacité à nourrir les territoires, à préserver les ressources et à favoriser l’autonomisation.

Ils contribuent au développement des systèmes alimentaires en améliorant les pratiques et productions agricoles. Ils étaient six finalistes à concourir le prix Castel Algérie jeudi passé à Alger. Six projets seront choisis par un comité de présélection des cadres du groupe, parmi l’ensemble des candidatures reçues dans le cadre d’un appel à projets. Deux d’entre eux ont été sélectionnés et ont gagné 15 000 euros pour le grand gagnant et 10 000 euros pour le lauréat, ainsi qu’un programme de coaching adapté à leurs besoins.

Les 4 autres finalistes auront accès à des formations entrepreneuriales certifiantes avec le Centre du Commerce Internationale de Genève (ITC) et auront l’opportunité de concourir au Prix des jeunes espoirs agricoles en septembre prochain. Ils apportent tous des innovations, des idées de protection de l’environnement mais aussi la protection des ressources. Merouch Lydia ? Une des finalistes relève le défi avec Fossoul Algérie, projet  pour cultiver des fruits et légumes exotiques en Algérie.

Une présentation complète et détaillée devant un jury composé d’experts dans le secteur. Et puis Kult crée la surprise, même si finalement il n’a pas emporté le grand prix. Le projet est présenté par Salim Adel Ferradji. Il s’agit des premiers jus de fruits et légumes obtenus par la pression à froid. Un procédé qui préserve en effet la qualité des fruits. Une séance de dégustation a d’ailleurs eu lieu. Une satisfaction. Et puis vient le projet, la Ferme des trois îles, vu son emplacement magique à Oran.

Une belle présentation a eu lieu par Hadj Sini qui explique le procédé et les démarches entreprises dans cette exploitation qui favorise la vente directe des produits mais qui souhaite aussi ajouter un atelier de transformation pour une meilleure valorisation. Azemour, comme son nom l’indique, c’est un projet, même si la marque existe déjà ayant même eu des distinctions internationales, que Kahina Ouagued de Bouira présente sur l’huile d’olive.

L’idée est d’améliorer le produit en créant l’unité de conditionnement et de la distribution de l’huile d’olive vierge et extra vierge. Le projet Propolina, présenté par Amira Affaf Bellil, quant à elle, elle valorise le miel. Avec les trésors de la ruche, non seulement produira les produits cosmétiques et miel, elle compte dans ouvrir un centre pour les asthmatiques pour une thérapie, dite api-thérapie.

L’idée est que le malade place le nez et la bouche dans le masque relié à des ruches par un tuyau. Le prix Pierre Castel créé en 2018, porté par le fonds Pierre Castel, est devenu le rendez-vous africain des jeunes entrepreneurs âgés moins de 45 ans dans le secteur de l’agriculture et l’agro-industrie.

En septembre 2017, Pierre Castel et Pierre de Gaétan Njikam, engagés dans le devenir du continent africain, décident de créer le Fonds Bordeaux-Afrique, qui deviendra le Fonds Pierre Castel - Agir avec l’Afrique.

Ils s’appuient pour cela sur le socle d’expérience du Club Bordeaux-Cameroun-France et notamment sur son programme de parrainage de jeunes entrepreneurs africains. Entre 2009 et 2017, ce programme a accompagné plus de 50 entrepreneurs issus de cinq pays d’Afrique subsaharienne : Burkina Faso, Cameroun, Côte d’Ivoire, Mali et Sénégal. Ce n’est qu’en cette 5e édition du Prix que l’Algérie participera.

Un nombre important avait candidaté à ce concours qui aidera financièrement les lauréats à mieux investir dans leur projet. «Des projets montrent que l’Algérie  devient un petit laboratoire de recherche et développement pour des filières qui n’existent pas et mettre en place des solutions et défis alimentaires pour l’avenir», affirme Julie Bouchard, secrétaire général de Castel Algérie qui dit être fortement impressionnée mais pas surprise des idées innovantes qui fusionnent l’envie, la formation et l’énergie.

Copyright 2022 . All Rights Reserved.
On utilise des cookies pour personnaliser le contenu et les publicités, pour fournir des fonctionnalités de réseautage social et pour analyser nos visites. De plus, nous partageons des informations sur votre utilisation de notre site avec nos partenaires de réseaux sociaux, de publicité et d'analyse de données, on continue de naviguer sur notre site bous accepter les conditions d'utilisation Plus d'informations Fermer