Prison de Chlef : Nekkaz et ses trois codétenus entameront une grève de la faim

18/06/2022 mis à jour: 15:36
2120

L’opposant politique Rachid Nekkaz et ses trois codétenus entameront une grève de la faim de trois jours début juillet prochain, coïncidant avec le 60e anniversaire de l’indépendance de l’Algérie, a annoncé, hier, le Mouvement Jeunesse et Changement (MJC), présidé par Rachid Nekkaz.

«Ces 4 Algériens arbitrairement détenus ont décidé d’entamer une grève de la faim de trois jours du 3 au 5 juillet 2022. Cette date du 3 juillet est fortement symbolique puisque le 3 juillet 1962 est la véritable date de l’indépendance de l’Algérie», lit-on dans le communiqué du parti non agréé par les autorités.

A travers leur geste, les quatre détenus espèrent «attirer l’attention des organisations en charge de la défense des droits de l’homme mais surtout obtenir la libération immédiate des 270 prisonniers politiques détenus injustement dans les geôles algériennes», a ajouté la même source.

Les deux avocats, Yacine Khelifi et Abdelkader Chohra, l’opposant politique Rachid Nekkaz et son accompagnateur médical Hamza Djabri ont été incarcérés à la prison de Chlef «pour avoir organisé un rassemblement pacifique devant la prison de Chlef, déclaré légalement aux pouvoirs publics en vertu de l’article 52 de la Constitution», a dénoncé le parti, évoquant une «incompréhension totale, puisque cette action était conforme à la déclaration publique du président Tebboune en date du 8 août 2021».

 

Copyright 2024 . All Rights Reserved.