Prétendue expulsion de l’ambassadeur émirati à Alger : Le ferme démenti du ministère des Affaires étrangères

22/06/2023 mis à jour: 03:44
3767
Photo : D. R.

Le ministère des Affaires étrangères (MAE) a apporté un démenti catégorique aux «informations» sur une prétendue décision d’expulsion prise à l’encontre de l’ambassadeur émirati en poste à Alger.

Réagissant dans un communiqué de presse publié mardi soir sur sa page Facebook, le MAE a affirmé que ces «informations», relayées par certains médias et partagées sur les réseaux sociaux, sont «dénuées de tout fondement», assurant que les autorités algériennes n’ont aucunement sommé l’ambassadeur émirati de quitter le territoire algérien.

«Le porte-parole du ministère des Affaires étrangères et de la Communauté nationale à l’étranger rejette en bloc les informations dénuées de tout fondement relayées sur les réseaux sociaux et par certains médias, selon lesquelles le ministère aurait sommé l’ambassadeur émirati de quitter le territoire national et réaffirme que ces informations sont fausses et infondées et que les communiqués du ministère sont la seule source d’information», a écrit le MAE, précisant que l’Algérie entretient des «relations solides et privilégiées» avec les Emirats arabes unis, un «pays  frère».

Dans le même communiqué, le MAE a mis en relief «le souci commun» de hisser «aux plus hauts niveaux» les relations bilatérales, «conformément à la volonté des dirigeants des deux pays, le président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune et son frère, le président des Emirats arabes unis, son Altesse Cheikh Mohamed Ben Zayed Al-Nahyane».

Le démenti du MAE est intervenu dans la même journée où le média arabophone Ennahar a diffusé cette «information», sous le titre «L’Algérie a demandé à l’ambassadeur des Émirats arabes unis de quitter le territoire national dans les 48 heures». Le quotidien Ennahar a supprimé l’article en question sur son site internet après le démenti du MAE. Mais cette fausse information a déjà été largement relayée sur les réseaux sociaux.

Il faut souligner que les Emirats arabes unis n’ont pas hésité à venir en aide à l’Algérie durant les moments difficiles, notamment lors de la crise économique et financière aiguë qu’elle a connue dans les années 1990. Les liens d’amitié entre les deux pays sont tels que lors du décès du président émirati, le Cheikh Zayed Ben Sultan El Hor Al Nahyane, en novembre 2004, l’Algérie avait décrété un deuil national de trois jours et annulé l’ensemble des festivités commémoratives du 1er Novembre 1954.

Sur le plan économique, les entreprises émiraties sont fortement présentes sur le marché algérien, notamment dans les services, l’industrie, le commerce et l’armement. L’ANP a d’ailleurs acquis ses premiers drones auprès des Emirats arabes unis. Le ministère de la Défense est également associé avec la société Aabar dans le complexe de fabrication et de maintenance des véhicules de marque Mercedes-Benz, à Tiaret.

Lors de la Journée nationale de l’Algérie à l’exposition «Expo 2020 Dubaï», M. Benabderrahmane avait relevé la qualité des «relations économiques diversifiées» entre l’Algérie et les Emirats arabes unis, assurant que «les deux pays œuvrent résolument à leur renforcement, notamment dans le domaine de l’investissement, à la hauteur de leurs aspirations communes à davantage de croissance et de prospérité». En avril dernier, le président de la République, Abdelmadjid Tebboune, a reçu une lettre d’invitation de son homologue émirati Mohammed Ben Zayed Al Nahyane.

L’ARAV convoque les responsables d’Ennahar TV

L’Autorité de régulation de l’audiovisuel (ARAV) a convoqué les responsables d'«Ennahar TV», suite à la diffusion d’informations à caractère sensible, démenties «en bloc» par le ministère des Affaires étrangères et de la Communauté nationale à l’étranger, a indiqué, hier, un communiqué de cet organe de régulation du secteur de l’audiovisuel. «Après avoir pris connaissance des informations, à caractère sensible, diffusées par la chaîne ''Ennahar TV'', et démenties en bloc par le ministère des Affaires étrangères et de la Communauté nationale à l’étranger, l’Arav a convoqué les responsables de la chaine de télévision pour une mise au point», a précisé le communiqué.  (APS)

Copyright 2024 . All Rights Reserved.